L'immeuble conservera sa vocation

Le 21 Price vendu

L'immeuble situé au 21 Price Ouest à Chicoutimi... (Archives Michel Tremblay)

Agrandir

L'immeuble situé au 21 Price Ouest à Chicoutimi a changé de propriétaire au cours des derniers jours.

Archives Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Mise en vente il y a quelques mois par les Immeubles Laurent Duguay inc., la maison de chambres du 21 Price Ouest, à Chicoutimi, a finalement été vendue, mercredi dernier. La compagnie à numéro opérée par Raynald Pelletier et Cynthia Lavoie l'a acquise au prix de 260 000$.

L'immeuble, qui a défrayé la manchette dans le passé en raison des frasques de ses locataires, est bien connu des milieux policiers qui, régulièrement, ont à s'y rendre à la suite de toutes sortes d'infractions.

En entrevue, le nouveau copropriétaire a déclaré savoir ce qu'il faisait en effectuant la transaction. «Je sais ce que je fais. C'est un immeuble qui offre une bonne rentabilité. J'ai engagé une compagnie de gestion qui va la gérer et qui s'occupera de tout, de l'immeuble, de la récolte des loyers et de tous les problèmes qui peuvent survenir.»

M. Pelletier a précisé que sa nouvelle acquisition comprend 30 chambres et pourrait en contenir 36, mais la Ville impose des restrictions pour ce type d'établissements. «La Ville ne veut pas que ça ferme puisque ça répond à des besoins.»

Il n'est donc pas question de modifier la vocation de l'immeuble même si M. Pelletier souhaite prendre quelques initiatives pour modifier l'image et le confort de ses locataires. La disponibilité de l'Internet, l'offre de déjeuners et des relocalisations pour tenir compte des demandes de certains chambreurs qui désirent la tranquillité constituent des mesures qu'il entend prendre dans la prochaine année.

Une rencontre effectuée en fin de semaine avec ses clients lui fait dire qu'il n'y a pas que du mauvais monde dans sa maison de chambres. «J'ai trois chambreurs qui demeurent là depuis 26, 24 et 20 ans. Ce sont des gens qui ont des problèmes d'alcool. Le matin, c'est tranquille, en après-midi ça brasse un peu plus.»

À 41 ans, M. Pelletier, un homme d'affaires qui oeuvre également dans le secteur du transport, affirme avoir fait une bonne affaire puisque les loyers perçus s'élèvent à 6165$ par mois.

dvilleneuve@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer