Pas de hausse de taxes à Saint-Félicien

Le maire de Saint-Félicien, Gilles Potvin.... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Le maire de Saint-Félicien, Gilles Potvin.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Les citoyens de Saint-Félicien ne verront pas leur compte de taxes augmenter en 2016.

C'est ce qui se dégage du budget 2016 qui a été adopté, lundi soir, lors d'une assemblée publique extraordinaire. Le taux de taxe résidentiel demeure à 1,19$ du 100$ d'évaluation. Le coût pour l'aqueduc, l'égout et l'enlèvement des ordures demeure le même. Le budget s'élève à 17,2 M$, soit 1,5% de plus qu'en 2015. On prévoit des revenus supplémentaires provenant de la valeur foncière due aux nouvelles constructions et les rénovations résidentielles.

Les dépenses ne varient pas vraiment, à part celle du service incendie et du transport qui augmentent de 4% et 5% respectivement, tandis que celles des services de l'aménagement et de l'urbanisme sont réduites de 9%.

Le montant accordé au service de la dette a fléchi de 3% pour s'élever à 1,6 M$, ce qui représente un pourcentage de 9% sous la moyenne provinciale qui s'élève à 19%.

Le taux de taxation uniformisé est de 1,39$, le plus bas dans les municipalités avoisinantes. Même si 72% des revenus proviennent des taxes résidentielles, le trésorier de la Ville considère qu'elle n'est pas vulnérable. Saint-Félicien se trouve dans la moyenne. Certaines municipalités du Québec dépendent à plus de 80% des revenus des résidences. Le maire Gilles Potvin croit que c'est pour cette raison que le gouvernement doit accorder de nouvelles façons de tirer des revenus par les municipalités. «Pour des localités comme nous, dans les régions ressources, nous voulons obtenir des redevances des ressources naturelles, mais également de la taxe sur l'essence, car nous dépendons beaucoup du transport», a-t-il déclaré.

Plan triennal

Les élus ont aussi adopté le plan triennal d'immobilisation qui prévoit des investissements importants de 25,1 M$, dont 14,6 M$ seront investis en 2016. Les deux projets majeurs sont l'Écoparc (5,9 M$) et le prolongement du réseau d'aqueduc (4,5 M$). Par contre, la moitié de ces projets vont bénéficier de subvention.

Le maire Gilles Potvin juge que ces investissements étaient incontournables. «Oui, c'est un budget d'audace. Il fallait concentrer les services essentiels à nos citoyens et être équitables en fournissant l'eau potable pour le secteur Saint-Méthode. De plus, il faut assurer le développement économique de notre municipalité en étant partenaire pour générer des emplois avec les Serres Toundra. D'ailleurs, le projet d'Écoparc va permettre de réduire de 50 000 tonnes de CO2 à Saint-Félicien. On fait notre part pour l'environnement, ça représente l'équivalent la consommation de 10 000 voitures», a-t-il signalé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer