Les taxes augmenteront de 1,9% à Saguenay

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Le conseil de Saguenay a adopté, lundi midi, un budget équilibré de 313,7 millions$, en hausse de 8,6 millions$ comparativement à 2015. Il prévoit une hausse du fardeau fiscal de 1,9% pour une maison moyenne d'une valeur de 206 913$. Les contribuables devront payer 21$ de plus pour les services d'aqueduc, d'égouts et le ramassage des déchets, pour un total annuel qui s'élève maintenant à 375$.

Comme c'est devenu son habitude à chaque occasion... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 1.0

Agrandir

Comme c'est devenu son habitude à chaque occasion qui se présente, le maire Jean Tremblay a commencé la présentation de l'exercice en affirmant qu'en comparaison avec la moyenne des grandes villes du Québec, les contribuables de Saguenay paient 572 $ de moins en charge fiscale.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

En cette année d'application du nouveau rôle d'évaluation et d'uniformisation du taux de taxes entre arrondissements, les citoyens de Lac-Kénogami, Laterrière, Shipshaw et La Baie risquent d'écarquiller quelque peu les yeux en ouvrant leur courrier en début d'année. Ils subiront des hausses respectives moyennes de 247$, 173$, 150$ et 130$.

Ce sont là les principaux faits saillants du budget 2016 qui se veut presque une copie conforme de celui de l'année 2015, mais rehaussé de 1,9%.

Pour la première fois depuis plusieurs années, la dette consolidée de Saguenay devrait être à la baisse, à 355,5 millions$ à la fin de 2016, comparativement à des prévisions de 361,4 millions$ pour l'année 2015, excluant les emprunts effectués pour les centrales hydroélectriques.

L'endettement par personne se situera à 2453$, incluant les emprunts réalisés pour les centrales hydroélectriques Pont-Arnaud, Chute-Garneau et Jonquière. Sans ces emprunts, il se situe à 2182$.

En 2016, Saguenay consacrera 47,7 millions$ au remboursement de sa dette à long terme, ce qui représente 17,3% du budget en se basant sur un plan triennal comprenant 30 millions$ d'emprunt.

Comme c'est devenu son habitude à chaque occasion qui se présente, le maire Jean Tremblay a commencé la présentation de l'exercice en affirmant qu'en comparaison avec la moyenne des grandes villes du Québec, les contribuables de Saguenay paient 572$ de moins en charge fiscale.

Exercice d'uniformisation

L'exercice d'uniformisation des taux de taxes par 100$ d'évaluation entamée depuis la fusion municipale se poursuit puisque tous les secteurs de la ville paieront un taux sous le dollar. Chicoutimi, Jonquière, La Baie, Laterrière, Shipshaw et Canton-Tremblay paieront 99 cents ou 98 cents du 100$. Les propriétaires de Lac-Kénogami paieront 95 cents du 100$.

Interrogé sur les hausses importantes que subiront certains propriétaires, M. Tremblay a déclaré que dans secteurs, comme Lac-Kénogami, les valeurs moyennes des propriétés sont en hausse de 30 000$ dans certains secteurs. «Il y a des gens qui vont subir une déception, mais la moyenne de hausse par porte se situe à 65$ incluant les services.»

Selon les données fournies, Saguenay mise sur des revenus de taxes foncières de 185,5 millions$, en hausse de 5,5 millions$, tandis que les revenus de tarification grimperont à un peu plus de 30,1 millions$. Les compensations tenant lieu de taxes, les revenus de transferts et services rendus sont également en croissance. Seule la catégorie «autres revenus» enregistre un écart à la baisse de 2,2 millions$.

Dans la colonne des dépenses, les contribuables débourseront 47,9 millions$ pour l'administration générale de leur ville, soit 2,1 millions$ de moins qu'en 2015. Les frais de financement (2,4 millions$), les taxes consacrées à la santé et au bien-être (206 500$) sont également en baisse.

Par contre, les sommes consacrées au transport (1,6 million$), au réseau d'électricité (1,5 million$) et à la Sécurité publique (837 265$) représentent les hausses les plus importantes apparaissant.

Un plan triennal de 46,3 M$

Saguenay a adopté un plan triennal de 46,3 millions$ pour l'exercice 2016, en très légère progression comparativement à 2015 qui se situait à 46,1 millions$.

Sur le total, 35,6 millions$ seront à la charge de la Ville tandis que Saguenay compte décrocher 10,5 millions$ en aide financière des gouvernements supérieurs. Une somme de 6 millions$ devrait provenir du programme de retour de la taxe sur l'essence, 2,5 millions$ du ministère des Sports et Loisirs tandis que quatre millions proviendront du ministère des Transports.

Au total, ce seront 16,7 millions$ qui seront investis dans le réseau routier, ponts et ouvrages d'art en 2016.

Parmi les projets qui figurent au plan, Saguenay compte investir une dizaine de millions$ dans la réfection du réseau routier. Une somme d'un million sera investie dans un projet de trottoirs cyclopiétonniers localisés entre la rue des Saguenéens et le boulevard Barrette. Selon la conseillère Josée Néron, les nouvelles infrastructures seront aménagées de chaque côté du boulevard Talbot, là où aucune piste ou trottoir n'existe pour les piétons et cyclistes.

L'ouverture de la rue de Vienne, sur la rue Saint-Hubert, permettra d'investir 65 000$ pour l'aménagement de trottoirs.

Au niveau des aqueducs et des égouts, Saguenay investira 7,7 millions$ en décroissance comparativement à 2015 qui a vu des investissements de 10,4 millions$ en 2015.

Saguenay consacrera huit millions$ pour l'amélioration des immeubles municipaux. Du total, 1,5 million$ sera consacré au remplacement du système de réfrigération du Palais des sports tandis que 1,4 million$ sera destiné à la construction et l'aménagement de la bibliothèque d'Arvida. Il a été possible d'apprendre hier que le coût du projet sera rehaussé, passant de 3,8 millions$ à 5,2 millions$. L'intervention de la conseillère Josée Néron (voir autre texte) a incité le maire à demander le report de l'adoption du règlement d'emprunt.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer