Un nouveau bloc à l'hôpital de Dolbeau-Mistassini

Serge Simard, Philippe Couillard, Richard Hébert, France Guay,... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Serge Simard, Philippe Couillard, Richard Hébert, France Guay, Gaétan Barrette, Martine Couture et Jean-Pierre Boivin sont heureux de l'officialisation des travaux d'agrandissement du bloc opératoire au coût de 8 M$.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

La modernisation du bloc opératoire de l'hôpital de Dolbeau-Mistassini va se concrétiser, mais seulement en 2020.

À la suite des craintes exprimées par le milieu dolmissois de voir le bloc opératoire fermer, le député de Roberval et premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, sont venus rassurer les élus en confirmant son agrandissement et sa mise aux normes dans cinq ans.

«On fonctionne comme ça maintenant. On annonce que ça va se réaliser parce qu'on est dans un cadre différent qui demande une planification à long terme. Comme l'a dit le premier ministre, ça peut arriver qu'il mette de la pression pour qu'on avance l'échéancier comme ça peut être le cas pour d'autres projets. Quand on annonce quelque chose, soyez assuré qu'on va le réaliser», a répondu le ministre Barrette, questionné sur les délais avant le début des travaux, à l'automne 2019.

Philippe Couillard a tenu à préciser que la qualité des soins n'était pas en danger d'ici ce temps. Par contre, les travaux devenaient nécessaires dû à la problématique d'atteindre les normes pour l'agrément de l'hôpital. «C'est important pour nous, cette annonce, car ça témoigne de l'importance que l'on accorde aux services publics dans nos régions et sous régions. C'est certain que le changement de structures a causé des inquiétudes. Ça montre qu'on s'en occupe, qu'on veut maintenir les soins de proximité et qu'on s'assure que les services de base sont accessibles aux gens», a indiqué le premier ministre Philippe Couillard.

Cet investissement vise à réaménager des locaux existants et à réaliser un agrandissement permettant d'accueillir un bloc opératoire de quatre salles: une pour la chirurgie générale, une autre pour les chirurgies spécialisées, une salle d'endoscopie et une dernière pour les chirurgies mineures. On y retrouvera également une salle de réveil de trois civières ainsi qu'une aire commune de préparation et de récupération pouvant contenir entre sept et dix civières. Ce réaménagement permettra également de mieux prévenir les infections, d'augmenter le volume d'activités et le nombre de chirurgies qui sont pratiquées. Elles étaient de 1500 en 2014-2015.

«Il n'a jamais été question de déplacer des services d'un endroit à un autre, mais plutôt d'investir pour offrir des services de meilleure qualité et de niveau comparable à ailleurs au Québec. La population est suffisamment grande à Dolbeau-Mistassini pour justifier ces appareils-là. Le principe de la nouvelle loi est d'amener des services de qualité et de proximité à la population», a ajouté le ministre de la Santé.

Le maire Hébert se réjouit

Le maire de Dolbeau-Mistassini, Richard Hébert, estime que ce sont les pressions exercées qui ont mené à cette annonce un peu précipitée.

Rappelons que le projet avait été déposé au printemps 2015 et qu'il était en analyse au Centre intégré universitaire de santé et services sociaux, tout en état considéré comme une priorité. Il voyait ça comme une victoire.

«Une salle d'opération dans un hôpital, c'est comme un moteur dans une voiture. Nous avons réussi, le comité de vigie et moi, à conscientiser notre député à l'importance de ce projet de modernisation. Ça démontre qu'il faut toujours rester vigilant et alerte et je suis heureux pour la population. Il fallait faire part de nos craintes et, finalement, ç'a fonctionné. Nous avons la confirmation de sa réalisation.»

Le maire Hébert ajoute qu'il n'est pas déçu que les travaux soient si loin dans le temps. Louis Potvin

Philippe Couillard a rappelé qu'il s'agissait d'un engagement électoral.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer