Mario Gauthier envisage d'entreprendre des poursuites

L'entrepreneur de Jonquière  Mario Gauthier souhaite entamer des... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

L'entrepreneur de Jonquière  Mario Gauthier souhaite entamer des poursuites civiles pour les torts subis.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Malgré le cauchemar judiciaire dont il vient d'émerger, Mario Gauthier est prêt à replonger dans l'engrenage d'un processus judiciaire au civil, non pas pour se venger, mais pour que justice soit faite, nuance-t-il.

Mario Gauthier est cet entrepreneur de Jonquière qui vient d'être totalement blanchi des accusations d'agression sexuelle et de contact sexuel portées contre lui par une adolescente âgée de 13 ans à l'époque, en juin 2012. Depuis mardi, le quinquagénaire se sent délesté d'un poids immense. Même s'il se sent soulagé, il ne pardonne pas pour autant à la plaignante, et encore moins aux membres de sa famille. Au cours des prochaines semaines, Mario Gauthier s'assoira avec son avocat, Me Dominic Bouchard, pour déterminer la suite des choses afin d'obtenir réparation pour les torts subis.

Joint hier, Me Bouchard a indiqué qu'il souhaite prendre le temps d'analyser la situation et la jurisprudence afférente à des poursuites civiles afin de déterminer, en compagnie de ses clients, les parties susceptibles d'être visées, soit la plaignante et sa famille, la Sûreté du Québec et la Direction des poursuites criminelles et pénales (DPCP).

Malgré la page qu'il vient de tourner sur «un enfer et un calvaire de trois ans et demi», comme l'a résumé sa conjointe Liette Côté, Mario Gauthier ne craint pas d'entamer un autre long processus judiciaire, cette fois du côté de la poursuite civile. «Après ce que j'ai vécu, c'est de la petite gomme pour moi [les poursuites], laisse-t-il tomber. Ça ne peut pas être plus lourd que ce que je viens de vivre! Je ne souhaite pas cela à personne, même pas à mon pire ennemi», ajoute-t-il.

«[Le matin du verdict], je m'étais fait un scénario dans ma tête où je me disais que lorsque le jugement serait prononcé, je dirais: Yess, j'ai gagné! Mais ce n'est pas ce que j'ai fait. J'ai pleuré de joie. C'est comme un bouchon qui saute [après trop d'émotions retenues pendant trois ans et demi]», a-t-il confié en entrevue.

Prison invisible

Depuis le verdict de mercredi matin, Mario Gauthier a l'impression d'être sorti d'une prison invisible, mais aussi d'avoir perdu une partie de sa vie. «On a mis la clé à "off" le jour où l'on m'a arrêté, soit le 8 août 2012, et on l'a rouvert hier matin [mercredi]», image-t-il.

Depuis mercredi, il sent aussi que le regard de certaines gens a changé. Certaines personnes qui l'avaient présumé coupable l'ont appelé pour s'excuser et il sait que d'autres se proposent de le faire.

Mais le verdict en sa faveur ne réparera pas tout le tort subi. Le Jonquiérois est conscient qu'il aura quand même une bonne pente à remonter pour rétablir sa réputation. «Je vais me rebâtir. C'est sûr que ça va être dur, mais je suis capable!», lance-t-il.

Bien que son innocence ait été confirmée, Mario Gauthier avoue que cette triste histoire l'a changé. Il est plus méfiant. «Aujourd'hui, je regarde un enfant et j'ai presque peur de me faire accuser», concède-t-il.

D'autre part, le couple espère maintenant que les actes de vandalisme dont ils ont été victimes au cours des trois dernières années vont cesser. «Ils ont brisé la piscine, défoncé mon garage, brisé mon camion, ils ont coupé les canalisations de freinage (hoses de break) et fendu les pneus de mon camion, de celui de mon garçon et de mon dix roues», relate Mario Gauthier. Il y a trois semaines, l'inscription «Mario le pedo [sic]» a été peinte sur sa porte de garage. S'il s'attend à ce qu'ils récidivent, il a tout de même pris les moyens pour cerner les coupables. Des caméras ont été installées et le couple compte bien porter plainte le cas échéant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer