«Un gouvernement destructeur», clament Cloutier et Gaudreault

Les députés du Parti québécois Alexandre Cloutier et... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Les députés du Parti québécois Alexandre Cloutier et Sylvain Gaudreault ont tracé le bilan de la session parlementaire devant le Cercle de presse du Saguenay.

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les députés péquistes Alexandre Cloutier et Sylvain Gaudreault ont qualifié le gouvernement de Philippe Couillard de «destructeur et déstructurant», à l'occasion de leur bilan de la session parlementaire, hier, devant le Cercle de presse du Saguenay.

«Un gouvernement destructeur et déstructurant pour les régions, et surtout pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean», a lancé d'entrée de jeu M. Gaudreault, donnant le ton à un bilan empreint de déception et de frustration.

Le démantèlement des instances de gouvernance régionale, l'échec du projet d'aluminerie à Dolbeau-Mistassini, la perte du plus important client à l'Usine Dubuc de Rio Tinto Alcan, la fermeture de la cartonnerie Graphic Packaging Holding, l'occasion manquée du sommet économique régional, la disparition du programme pour les municipalités dévitalisées, la centralisation des services et la stagnation des négociations sur les aires protégées: autant d'éléments ont été dénoncés par les deux députés du Parti québécois (PQ) de la région. «Même en forçant, je suis incapable de trouver des nouvelles positives», a affirmé Sylvain Gaudreault.

«On s'en prend aux institutions, à la santé, à l'éducation et aux instances décisionnelles régionales», a renchéri son collègue Alexandre Cloutier.

Les deux politiciens croient que 2016 sera une année cruciale, notamment pour l'aluminium et la forêt.

M. Gaudreault a par ailleurs accusé le gouvernement libéral d'avoir transformé le Québec en «porteur d'eau et d'énergie». «Ça m'enrage de voir une usine de Novelis fonctionner à New York grâce à de la ''cheap'' énergie du Québec, alors que l'usine de Novelis a fermé ici. C'est absurde. On est perdants de bord en bord. On vend à des concurrents et à ceux qui nous délocalisent», a-t-il déploré.

Partielle dans Chicoutimi

Questionnés sur l'élection partielle dans Chicoutimi pour combler le départ de Stéphane Bédard, les deux élus sont convaincus que les électeurs resteront fidèles au PQ. «Stéphane est libéré et sera présent aux côtés du candidat. Il est un grand militant qui fait partie de la famille du PQ et qui l'incarne», a dit Alexandre Cloutier, qui a souligné l'intervention de sa formation politique pour demander une intervention dans le lock-out des employés de garage et des concessionnaires automobiles.

Encore une fois, 2016 sera une année importante pour le Parti québécois, qui présentera davantage sa vision et misera sur son nationalisme économique, en route vers son congrès national. «Pierre Karl Péladeau construit pierre par pierre sa construction. Il n'y a aucune ambiguïté sur son désir d'unir les forces souverainistes et de définir l'indépendance du Québec en 2016. On va pouvoir repartir en 2016 avec la poussière du changement de garde retombée», s'est réjoui Alexandre Cloutier.

L'Usine Alma de RTA.... (Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 2.0

Agrandir

L'Usine Alma de RTA.

Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Électricité de RTA: Cloutier insiste auprès de Québec

(JR) - Avec le spectre d'un nouveau conflit de travail à l'Usine Alma de Rio Tinto Alcan, le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, attend avec impatience le décret du gouvernement concernant la vente d'électricité.

Devant le Cercle de presse, hier, l'élu a affirmé que le gouvernement libéral a l'intention de rendre public ce décret avant Noël. Il a par ailleurs lancé un appel à la négociation pour éviter un nouveau conflit.

«On espère fortement une entente d'ici le 31 décembre pour l'économie de la région. Le premier ministre a fait une déclaration au Quotidien que s'il y avait un lock-out, la vente d'électricité se ferait à un coût autre. J'espère qu'il rendra bientôt public son décret», a-t-il dit.

Questionné sur les revendications quant aux conditions de travail, Alexandre Cloutier a rappelé l'importance de cet enjeu. «Quand on se bat pour de belles conditions de travail et une bonne rémunération, on le fait pour l'ensemble de la région. Les travailleurs fortunés ont des impacts majeurs sur l'économique régionale, d'où ce préjugé favorable. Il faut préserver ces hautes conditions de travail», a-t-il fait valoir.

Le député de Lac-Saint-Jean a d'énormes attentes concernant les tarifs négociés pour l'achat de l'hydroélectricité. «On a une entente que Rio Tinto Alcan profite du réseau hydrique en échange d'un milieu de l'aluminium fort et de belles conditions. Il ne faut pas l'oublier», a-t-il ajouté.

Alexandre Cloutier rappelle que le lock-out de 2012 a fait extrêmement mal à la province, coûtant 130 millions$ aux contribuables. «La dernière chose que l'on veut, c'est un autre conflit», a conclu l'élu.

Une question sur l'OMH

(JR) - Le député de Jonquière et porte-parole de l'opposition en matière d'Affaires municipales, Sylvain Gaudreault, a déposé une question le 3 décembre, à l'Assemblée nationale, pour demander au ministre Pierre Moreau s'il comptait exiger à la Société d'habitation du Québec de s'assurer de la conformité du processus de nomination du directeur général de l'Office municipal d'habitation de Saguenay. Cette question figure au Feuilleton et préavis du jeudi 3 décembre et n'a toujours pas été répondue. Selon M. Gaudreault, l'embauche du nouveau directeur Éric Gauthier à la tête de l'Office municipal d'habitation de Saguenay a soulevé plusieurs interrogations du public, et la situation mérite d'être éclaircie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer