La Société d'accueil industrielle Tshieutinuatatsh voit le jour

La préfète Ghislaine Hudon a rendu hommage au... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

La préfète Ghislaine Hudon a rendu hommage au directeur général Denis Taillon, qui prend sa retraite à la fin de la semaine après 32 ans au sein de l'organisation.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

La MRC Domaine-du-Roy a créé la Société d'accueil industrielle nordique Tshieutinuatatsh afin d'accroître les chances d'accueillir l'usine de production de concentré de fer de Métaux BlackRock.

« C'est le gros dossier qui est sur la table et qui va nécessiter de bonnes discussions. Si nous voulons attirer cette entreprise, il faut disposer d'une zone industrielle intéressante et être en mesure de réaliser un partage des revenus », a indiqué la préfète Ghislaine Hudon.

Bien qu'étant encore peu familière avec le dossier, Ghislaine Hudon estime que les chances de voir ce projet se concrétiser sur le territoire sont bonnes. « On ne peut pas laisser passer une telle possibilité pour notre secteur, il faut donc se préparer. Nous allons d'ailleurs en discuter la semaine prochaine », ajoute-t-elle.

En effet, le comité qui travaille à la mise en place de ce parc industriel nouveau genre a analysé plusieurs sites potentiels pour le projet de 225 millions $ qui pourrait créer 150 emplois. En plus du secteur de l'ancienne usine d'Agropur à Chambord, deux ou trois autres endroits pourraient répondre aux exigences requises: avoir notamment le gaz naturel, un accès aux rails et un bon positionnement sur le réseau routier. Le fruit de leur analyse sera déposé aux élus la semaine prochaine.

Il n'a pas été possible de savoir si l'un des terrains pourrait être situé à Mashteuiatsh. La société d'accueil industrielle nordique Tshieutinuatatsh implique la communauté. Sa création vise à attirer les projets à caractère industriel pouvant s'implanter sur le territoire. Un partage de la fiscalité serait établi pour éviter les chicanes liées aux implantations comme l'a fait la MRC Maria-Chapdelaine. De plus, comme Mashteuiatsh n'a pas de pouvoir de taxation, une façon de faire serait établie pour qu'elle puisse bénéficier des revenus de taxation.

En étant associé avec Mashteuiatsh, il peut s'agir d'un avantage pour la MRC afin d'obtenir l'accessibilité sociale pour certains projets, dont celui de Métaux BlackRock. Les effets sur l'environnement seront à analyser.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer