Un urgentologue appelle à l'unité

Un urgentologue de Saguenay, Jean-Philippe Blondeau, accuse la Fédération... (Photo 123RF)

Agrandir

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Antoine Lacroix
Le Quotidien

Un urgentologue de Saguenay, Jean-Philippe Blondeau, accuse la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) et sa présidente, Régine Laurent, de dénigrer les médecins et appelle à l'unité parmi tous les professionnels de la santé.

«Je comprends que dans un cadre de négociation la FIQ veut tirer la couverte de son bord. Mais la FIQ n'a pas du tout la bonne attitude en dénigrant ses collègues», lance l'urgentologue, lorsque contacté par Le Progrès-Dimanche.

«Dans le monde de la santé, on a tous besoin des uns et des autres. On dépend de chacun, car c'est un grand travail d'équipe. On n'a pas besoin de dissensions», estime Jean-Philippe Blondeau.

«Vous insinuez à répétition que les IPS peuvent travailler seules (entre autres dans la clinique de la basse-ville de Québec) - alors que TOUTES les preuves scientifiques et tous les gouvernements occidentaux orientent les travailleurs en santé vers du travail en équipe interdisciplinaire», écrit-il dans une lettre ouverte publiée sur Facebook, adressée à Régine Laurent.

L'urgentologue Jean-Philippe Blondeau est déçu de l'attitude de... (Photo courtoisie) - image 2.0

Agrandir

L'urgentologue Jean-Philippe Blondeau est déçu de l'attitude de la FIQ et sa présidente, Régine Laurent, et croit que les professionnels de la santé devraient se serrer les coudes.

Photo courtoisie

Encore sur ce réseau social, la FIQ lui a rétorqué que Mme Laurent a affirmé lors d'un point de presse, le 15 septembre dernier, que «l'avenir du réseau de la santé passe par ce nouveau mode de fonctionnement, il passe par l'interdisciplinarité».

Selon lui, les négociations devraient être tenues en fonction pour «mettre les patients au premier plan». «Tous les efforts devraient être mis pour améliorer la rapidité du système et l'aide aux patients», croit-il.

Entente sectorielle

Jean-Philippe Blondeau se dit «très en accord» avec l'entente sectorielle de la FIQ s'étant concrétisée vendredi soir. «C'est vraiment très bien. Les meilleurs systèmes de santé sont ceux ayant le plus d'intervenants de première ligne et cet accord réussira à nous améliorer à cet effet», se réjouit-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer