Chicoutimi, un centre-ville en métamorphose

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a tracé... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a tracé le bilan de la métamorphose du centre-ville de Chicoutimi après avoir reçu la médaille d'or de la Fondation Rues principales.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Avec en poche la médaille d'or décernée par la Fondation Rues principales pour l'arrondissement de Chicoutimi, le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a tracé le bilan de la métamorphose qui s'amorce dans le centre-ville de Chicoutimi depuis quelques années avec l'apport de 15 M$ en investissements privés.

À l'occasion d'un dîner d'affaires organisé par Promotion Saguenay à l'Hôtel Chicoutimi, M. Tremblay s'est vu remettre le prix par Jacques Régnier, directeur général de la fondation qui vient en aide aux municipalités dans le cadre de leur projet de revitalisation. «L'arrondissement de Chicoutimi a reçu ce prix avec certification d'or. Il est décerné au milieu qui s'est pris en main. Une seule certification d'or a été remise cette année et c'est Saguenay qui l'a reçue. Je peux vous dire que parmi les facteurs de succès dans ce domaine, il y a celui de l'engagement politique», a déclaré M. Régnier.

En conférence, M. Tremblay a remonté le temps jusqu'à l'époque de la construction des centres commerciaux sur Talbot jusqu'à l'installation des bureaux sur la rue Racine, des phénomènes qui ne sont pas de nature à animer des centres-villes. À son arrivée au pouvoir, M. Tremblay a dit s'être inspiré de villes européennes comme Bordeaux, mais surtout Poitiers, pour relancer le centre-ville.

La circulation à sens unique sur la rue Racine, la possibilité de rendre la rue piétonnière une partie de l'année ainsi que la nécessité d'aménager une place centrale ont été pensées, d'où l'idée d'aménager Place du citoyen avec son pavillon incliné encadrant un écran géant.

L'acquisition et la démolition des immeubles Chic Pontiac et PACO, de Roy Moteur (avec la construction d'un poste de police), de l'Atelier Saint-Joseph, l'aménagement de la passerelle à côté de la Cuisine, ont permis la construction de nouveaux immeubles et commerces au centre-ville. Selon le maire, 42 nouvelles entreprises et projets majeurs ont été développés en 2014. La collaboration développée avec l'Association des centres-ville, les commerçants a permis la poursuite de l'expansion des grands festivals estivaux.

Projets majeurs

Avec un peu moins de deux années à écouler à son mandat, M. Tremblay ne cache pas qu'il aimerait assister à la concrétisation de deux projets majeurs au centre-ville, mais il refuse d'élaborer puisqu'il s'agit d'investisseurs privés. Il a indiqué que le projet de l'homme d'affaires Paul Boivin est toujours en voie d'élaboration.

Invité à se prononcer sur sa vision du centre-ville de Chicoutimi dans dix ans, M. Tremblay espère l'arrivée de commerces dédiés à la Racine ainsi que le retour des familles qui y vivraient et se développeraient. L'absence d'automobiles constitue une autre avenue à emprunter, selon lui.

M. Tremblay espère également doter le centre-ville de son propre réseau de pistes cyclables aménagé sur l'ancien tracé du Canadien National, un projet sur lequel travaille le conseiller Simon-Olivier Côté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer