Une voiture sur dix déverrouillée

En moins de 15 minutes, les policiers ont... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

En moins de 15 minutes, les policiers ont découvert 15 voitures avec les portes déverrouillées. Au moins deux voitures avaient les clés dans le contact.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Quinze voitures avec les portières déverrouillées en 15 minutes. C'est ce qu'ont constaté des agents de la Sûreté du Québec qui ont fait une campagne de vérification sur le stationnement du Carrefour Jeannois de Roberval.

Dans cette voiture se trouvaient des sacs de... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin) - image 1.0

Agrandir

Dans cette voiture se trouvaient des sacs de magasinage et un sac à main.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Le nombre de personnes qui laissent leur voiture débarrée est ahurissant. Dans certains véhicules, les clés sont sur le contact. Même à l'approche des Fêtes, les propriétaires ne semblent pas plus vigilants qu'à un autre moment de l'année.

Le Quotidien a suivi trois policiers, hier, pour faire la tournée des voitures sur un stationnement bondé. Dès le premier véhicule sondé, la portière s'est ouverte. L'agent Mailloux a placé un signet expliquant l'importance de verrouiller les portes.

Le propriétaire s'en tire à bon compte, car il aurait pu recevoir une contravention de 66$. En effet, un règlement du Code de la sécurité routière interdit de laisser les portières déverrouillées dans un endroit public (voir encadré).

Après quelles portes verrouillées, Yves Langlais tombe sur une voiture débarrée avec les clés dans le contact. «Tu vois que ça serait facile pour un voleur! Je confisque les clés et je vais attendre que le propriétaire vienne me voir à la voiture de patrouille pour lui expliquer l'importance de verrouiller ses portières», m'a-t-il dit.

Plus loin, une autre portière s'ouvre. À l'intérieur, des sacs de magasinage et une bourse. Deux dames avaient un drôle de sourire quand elles ont vu les policiers attroupés autour de l'utilitaire sport. «Je barre toujours mes portes», a-t-elle lancé avec un ton qui laissait planer qu'elle ne le faisait pas très souvent. Elle a eu sa leçon.

Pour l'ensemble de l'opération qui a duré moins d'une heure, ce sont 31 voitures, sur environ 300, dont les portières n'étaient pas barrées. «10%, c'est énorme, lance le sergent Alain Girard. C'est pour cette raison que nous allons faire une opération de sensibilisation la semaine prochaine à Saint-Félicien.»

Aussi, les 12 et 13 décembre, les policiers vont arpenter des stationnements, mais cette fois ils vont sévir.

Cette campagne de sensibilisation fait suite à une série de vols commis dans des voitures stationnées dans des cours de résidence. «Vous voyez le nombre que l'on constate dans un stationnement. Comme les gens se sentent en sécurité dans la cour de leur maison, la proportion déverrouillée est encore beaucoup plus grande. Ça compliquerait pas mal le travail des voleurs si les portes étaient verrouillées», conclut-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer