Service de police: Mashteuiatsh signera l'entente

Le poste de police de Mashteuiatsh.... (Archives Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Le poste de police de Mashteuiatsh.

Archives Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Le conseil de bande de Mashteuiatsh va signer l'entente de financement de son service de police pour 2015-2016 même si Québec et Ottawa n'ont pas voulu accroître la subvention de 1,2 M$.

Une rencontre administrative a eu lieu mardi avec des fonctionnaires du provincial et du fédéral au sujet de la signature de ce protocole d'entente. Malgré la décision de Mashteuiatsh de cesser d'offrir le service, aucune offre de bonification n'a été déposée pour l'année en cours malgré un déficit évalué à 300 000$. «Ça n'a pas changé depuis les années que nous négocions avec eux, il n'y a aucune ouverture. Malgré tous nos efforts et nos démonstrations des difficultés financières que nous rencontrons, les deux gouvernements ne veulent pas en ajouter plus. Nous n'avons pas d'autres choix que de signer si on veut au moins avoir le financement pour cette année», commente le porte-parole Dave Casavant.

Lors de cette rencontre, il n'a pas été vraiment question d'un futur financement malgré l'intention d'abolir le service. «Nous avons toujours la même réponse. Le programme du fédéral est gelé jusqu'en 2018. Il n'est pas question d'ajouter de l'argent. Et Québec n'en mettra pas plus si le fédéral n'en met pas. Québec va continuer à fournir 48% du budget. C'est vraiment décevant et décourageant ce manque d'ouverture», mentionne-t-il.

Comme la problématique ne semble pas vouloir se régler avec les fonctionnaires, Gilbert Dominique tente d'avoir une rencontre avec le ministre de la Sécurité publique Pierre Moreau. «M. Dominique veut lui parler pour la suite des choses. Le message est clair pour la transition. Le conseil demande que la Sûreté du Québec offre le même niveau de service et là-dessus nous sommes inflexibles», assure Casavant.

Aussi, le conseil de bande souhaiterait que les onze policiers de Mashteuiatsh puissent être intégrés à la SQ, ce qui risque d'être compliqué.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer