Création d'un comité consultatif

La voix du CSSS Maria-Chapdelaine sera entendue au CIUSSS

Le maire de Dolbeau-Mistassini, Richard Hébert.... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Le maire de Dolbeau-Mistassini, Richard Hébert.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Le centre de santé Maria-Chapdelaine trouve une voix au sein du conseil d'administration du CIUSS avec la création d'un comité consultatif.

C'est l'entente qui est survenue à la suite d'une rencontre tenue vendredi dernier entre des élus de Maria-Chapdelaine et des représentants du CIUSSS dont la PDG Martine Couture. La population de Dolbeau-Mistassini et des environs aura désormais son chien de garde pour conserver ses acquis en matière de santé.

« Nous sommes très satisfaits de la rencontre que nous avons eue. Nous avons fait part de nos besoins et la création de ce comité, qui est prévue à la Loi, pourra faire des recommandations au CA et manifester les inquiétudes du milieu. On ne siégera pas, mais on pourra y assister et poser des questions et soyez certains que nous y serons », a indiqué le maire Richard Hébert.

Le porte-parole du CIUSSS, Jean-François Saint-Gelais, confirme la création de ce comité dont les sept membres seront nommés par le conseil d'administration. « La création de ce comité découle de la décision du ministre Barrette qui l'a confirmé dans une lettre en disant que le comité fera des recommandations sur les moyens à mettre en place pour préserver le caractère culturel, historique et linguistique des services sur le territoire », a-t-il mentionné.

Richard Hébert pense que ce comité sera très vigilant. « Il faut s'assurer que les décisions qui seront prises par le CIUSSS correspondent à la volonté de notre milieu. Le comité aura la tâche de bien les informer pour qu'ils prennent des décisions éclairées. Nous avons aussi suggéré de leur soumettre des propositions de personnes si jamais des gens démissionnaient du conseil d'administration », a indiqué le maire.

BLOC OPÉRATOIRE

Bien que les dirigeants du CIUSS se soient encore une fois montrés rassurants concernant la modernisation du bloc opératoire, Richard Hébert veut obtenir une date. « Nous en avons discuté et ils me disent de ne pas m'inquiéter. Je veux bien, mais pour ça on doit annoncer le projet de rénovation avec le budget et la date de réalisation », tranche-t-il.

Selon le magistrat, la population de Dolbeau-Mistassini est en droit d'exposer son inquiétude. « Il ne faut pas que le gouvernement perde de vue que l'hôpital de Dolbeau appartient à la population et non au gouvernement. C'est leur argent qui la finance. La même logique va se poser quand il sera question du laboratoire qui lui aussi pourrait disparaître. On va se battre pour conserver nos acquis », assure Richard Hébert.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer