Motion de blâme envers le maire

Impliqué au sein du mouvement Coexister au Saguenay-Lac-Saint-Jean,... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Impliqué au sein du mouvement Coexister au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Christian Bélanger a été vexé par les propos tenus par le maire Jean Tremblay.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une motion de blâme de l'Assemblée nationale envers le maire de Saguenay Jean Tremblay a été demandée par un citoyen pour des propos tenus à propos de l'accueil des réfugiés syriens dans Le Progrès-Dimanche.

Le politicien a fait parvenir au journal une lettre d'opinion dans laquelle il désirait montrer à la population sa vision de l'arrivée possible d'immigrants syriens dans la ville. Dans une entrevue qui accompagnait sa publication, M. Tremblay a mentionné que « l'on ne veut pas l'avouer, mais on est un peu raciste dans la région ». C'est pourquoi il expliquait l'importance d'accueillir les migrants selon les valeurs que lui dicte sa foi catholique.

Lettre aux députés

Chargé de cours à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), Christian Bélanger a été vexé par cette partie du discours et a envoyé dimanche soir une lettre aux députés péquistes de la région Alexandre Cloutier et Sylvain Gaudreault, ainsi qu'au député de Québec solidaire, Amir Khadir. Il a partagé le contenu sur sa page Facebook.

« De dire que "l'on est un peu raciste dans la région" (Saguenay-Lac-Saint-Jean), il me semble que cela dépasse franchement les bornes, constitue une tache pour les citoyennes et citoyens de la région, en plus d'être totalement faux et mensonger », écrit-il.

M. Bélanger est impliqué dans le mouvement Coexister au Saguenay-Lac-Saint-Jean, qui regroupe des membres de plusieurs communautés religieuses afin de favoriser le vivre ensemble.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer