Caserne : pas de subvention pour plus de 50%

Richard Hébert confirme que le projet de caserne... (Archives Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Richard Hébert confirme que le projet de caserne sera revu à la baisse à la suite du refus du gouvernement d'accroître la subvention à plus de 50% des coûts.

Archives Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Le gouvernement du Québec n'accordera pas une subvention représentant plus de 50% des coûts de la nouvelle caserne de pompiers de Dolbeau-Mistassini.

Les élus avaient fait cette démarche après avoir reçu les soumissions pour les travaux dont le montant était beaucoup plus élevé que les 3,8M$ estimés. «Comme nous voulons utiliser du bois dans la structure et à d'autres endroits, nous pensions que nous pourrions avoir des subventions supplémentaires. Lors d'une rencontre avec notre député monsieur Couillard, il nous a dit que ce n'était pas possible d'obtenir plus que 50 %. On revoit donc le projet à la baisse», informe le maire Richard Hébert.

Le conseil et l'équipe de fonctionnaires vont tenter de modifier le devis afin de réduire la facture. «Par exemple, au niveau du bois, on a choisi de ne pas en utiliser à l'extérieur, car ça se détériore rapidement. On va revoir aussi comment on va intégrer le bois dans la structure du bâtiment pour réaliser des économies. Nous croyons à l'utilisation du bois, surtout ici à Dolbeau-Mistassini, mais nous devons nous assurer d'avoir une caserne qui corresponde à notre cadre financier», justifie-t-il.

Richard Hébert espère que la Ville pourra faire un nouvel appel d'offres dans quelques mois afin qu'une construction puisse démarrer en 2016.

Piscine

Richard Hébert est très heureux de la réponse que lui a donnée le député de Roberval Philippe Couillard concernant le projet de piscine intérieure de 13,2M$. «Il m'a dit que le projet cheminait bien au sein du ministère et que le dossier était bien enclenché et de ne pas m'inquiéter. Ça me rassure. Nous voulons absolument réaliser ce projet», a indiqué Richard Hébert.

La municipalité a déposé une demande pour obtenir une subvention de 7,5 M$ au ministère de l'Éducation, des Loisirs et du Sport. Si une réponse positive est obtenue, le fédéral sera sollicité ainsi que d'autres partenaires. Déjà la MRC de Maria-Chapdelaine s'est engagée à soutenir le projet.

Le gouvernement du Québec n'accordera pas une... (Archives Le Progrès-Dimanche) - image 2.0

Agrandir

Archives Le Progrès-Dimanche

La ville de Dolbeau-Mistassini veut refaire la route de Vauvert qui est dans un piteux état.

«C'est un engagement que l'on prend. C'est une route achalandée qui a vraiment besoin de travaux majeurs. Nous allons analyser sur combien d'années pourraient se réaliser les travaux et commencer par les secteurs les plus problématiques. Mon but est que ces travaux puissent commencer avant la fin de notre mandat», a mentionné le maire Richard Hébert.

La route longue de 10 km coûterait environ 10M$ à réparer selon les premiers estimés. Comme la route se qualifie à un programme de la MRC de Maria-Chapdelaine et du gouvernement la Ville a décidé d'aller de l'avant. «On estime que la Ville devrait débourser entre 2 à 3 M$, ce qui nous conviendrait. On ne pourrait pas investir davantage. Nous allons faire part de notre décision finale dans le prochain budget», indique-t-il.

En 2016, des plan et devis devraient être réalisés afin de déterminer les coûts réels de la réfection de cette route qui mène au camping de Vauvert et à de nombreuses résidences situées sur le bord du lac Saint-Jean. Depuis plusieurs années, les citoyens de ce secteur réclament des investissements sur cette route.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer