Homme battu dans un bar: le trio purge sa peine

Yannick Bélanger et Yannick Lavoie sont allés rejoindre leur compagnon de... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yannick Bélanger et Yannick Lavoie sont allés rejoindre leur compagnon de bagarre, Gino Pilote, en prison.

La juge Micheline Paradis, de la Cour du Québec, a rendu les sentences imposées aux deux hommes à la suite d'une bataille survenue dans un bar. Avec Pilote, Lavoie et Bélanger s'en étaient pris à un homme ivre qui tardait à vouloir payer sa facture à la serveuse.

Même si la situation ne les regardait pas, le trio a décidé de faire un mauvais parti à la victime le soir du 28 mai 2014 au bar Le Grill, à Jonquière. Les trois amis ont battu l'individu à coups de pied et de poing. La victime a subi des blessures importantes.

Jeudi au Palais de justice de Chicoutimi, la juge Paradis a tenu compte des antécédents judiciaires des deux hommes pour imposer les sentences. La juge a aussi tenu compte de la parité des sentences - Gino Pilote a été condamné à 12 mois de prison - pour déterminer ce qu'il adviendrait des deux hommes.

Yannick Bélanger devra passer l'équivalent de huit mois... (Archives Le Quotidien) - image 2.0

Agrandir

Yannick Bélanger devra passer l'équivalent de huit mois et trois semaines derrière les barreaux, lui qui est en prison depuis un peu plus de trois mois.

Archives Le Quotidien

«Il y a une responsabilité commune dans cette aventure. Yannick Bélanger a plusieurs antécédents judiciaires. Il a été arrêté il y a quelques mois après avoir commis une introduction par effraction alors qu'il était en attente de son procès pour cette bagarre. Je le condamne à 12 mois de prison, moins le temps préventif (3 mois et 1 semaine). Il y aura une probation de 36 mois et une probation de 18 mois», a mentionné la juge Paradis.

«Dans le cas de Yannick Lavoie, il a plusieurs antécédents judiciaires, mais aucun en matière de violence. Durant les procédures judiciaires, il a respecté ses engagements, a terminé des études et a lancé sa compagnie. Il a fait des efforts. Ce sera une peine de huit mois de prison, avec une probation de 24 mois et un suivi de 12 mois», a résumé la juge.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer