Domaine-du-Roy fera cavalier seul

Guy Larouche, maire de Roberval... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Guy Larouche, maire de Roberval

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Parce que les élus ne réussissent pas à s'entendre sur une vision touristique commune, Destination Lac-Saint-Jean coule.

La MRC Domaine-Du-Roy a expédié une lettre aux MRC Lac-Saint-Jean et Maria-Chapdelaine pour leur signifier qu'elle ne croyait plus aux chances de réussite de Destination Lac-Saint-Jean et de la Route d'eau et de glace. Elle fera désormais cavalier seul en matière de tourisme.

«C'est une grosse déception, mais quand on veut faire mourir de quoi dans l'oeuf, on ne fait pas grand-chose et on étire la sauce. Il n'y a pas eu assez d'énergie de mise dans Destination. Il y a eu un manque de leadership et ça commence par la présidence», critique le maire de Roberval, qui tenait énormément à cette organisation pour mettre en valeur le Lac-Saint-Jean comme destination touristique. Il estime donc que Gino Villeneuve n'a pas livré la marchandise.

Un des écueils était la localisation des bureaux de l'organisme. «Quand on nous a proposé que se soit à Alma sous l'égide de Tourisme Alma, on a refusé. C'est dans la MRC Domaine-du-Roy que l'on retrouve les deux pôles touristiques de la région, il était normal, selon nous, que les bureaux y soient», mentionne-t-il.

Le préfet de la MRC Lac-Saint-Jean Est, André Paradis (réélu hier soir), est très déçu de la position de ses voisins. «Ça nous a surpris, car nous avions convenu une semaine auparavant de mettre l'organisme en veilleuse tout en mettant l'accent sur la Route d'eau et de glace afin de soutenir les activités hivernales 2016. On s'entendait, notre MRC et Maria-Chapdelaine, mais y a un groupe de rameurs qui va dans l'autre sens. Nous allons avoir des discussions pour essayer de mieux comprendre la position et essayer de les faire changer d'idée», a-t-il commenté.

Une rencontre des élus devrait avoir lieu en décembre pour tenter de réanimer Destination Lac-Saint-Jean.

Le préfet de Maria-Chapdelaine, Jean-Pierre Boivin, a reçu cette lettre. «On en a pris connaissance. On va discuter prochainement avec les maires de ce que nous allons faire. Si l'organisme est vraiment mort, Eh bien! on va travailler à mettre en place une structure touristique pour Maria-Chapdelaine en profitant de l'intégration du CLD à notre organisation», a-t-il avancé.

Pertes économiques

Selon le maire de Roberval, l'abandon de Destination Lac-Saint-Jean représente une perte économique. «Ce sont des millions en retombées économiques que nous allons perdre, car j'estime qu'un organisme de promotion efficace aurait permis d'attirer beaucoup de touristes au Lac-Saint-Jean. Ce sont nos sites touristiques qui écopent de notre inaction», déplore-t-il.

Réflexion stratégique

Dans cette lettre expédiée aux élus, le préfet (maintenant défait) de la MRC Domaine-du-Roy, Gérard Savard, propose de réaliser une réflexion stratégique sur l'avenir touristique du secteur. Une proposition rejetée par la MRC Lac-Saint-Jean Est.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer