Lock-out des concessionnaires: deux parties aux antipodes

Les représentants de la Corporation des concessionnaires d'automobiles... ((Photo Le Quotidien, Denis Villeneuve))

Agrandir

Les représentants de la Corporation des concessionnaires d'automobiles du Québec (CCAQ), Me Jacques Béchard, président-directeur général, Corporation des concessionnaires d'automobiles du Québec, Sylvain Gauthier, directeur général et Gino Fortin, président.

(Photo Le Quotidien, Denis Villeneuve)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

(QUÉBEC) Au terme des premières auditions publiques de la Commission de l'économie et du travail sur le projet de loi 71, portant sur le règlement de certains différends dans le secteur automobile du Saguenay-Lac-Saint-Jean, le Syndicat démocratique des employés de garage et la Corporation des concessionnaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont démontré qu'ils étaient toujours aux antipodes.

Lors de la séance de travail en présence du ministre du Travail, Sam Hamad, les représentants des concessionnaires ont demandé le retrait pur et simple du projet de loi, en justifiant qu'il contrevient aux principes de libre négociation dans le secteur privé encadré par le Code du travail en plus de nuire au règlement du présent conflit. Le ministre Hamad a interrogé les représentants patronaux sur les avenues pouvant conduire à un règlement tout en invoquant l'hypothèse de travail déposé le 30 octobre dernier par le conciliateur Normand Gauthier comme base d'une possible reprise des discussions.

Du côté syndical, le président de la CSD, Francois Vaudreuil, a déclaré que le projet de loi porte une atteinte minimale au processus de négociations dans le secteur privé et ce, dans un contexte et des circonstances particulières. Les représentants syndicaux ont été également interrogés sur l'hypothèse d'une reprise du dialogue sur la base de l'hypothèse de la proposition du conciliateur.

Après que les travaux de la commission aient été ajournés, les représentants des trois partis politiques ont discuté en caucus d'une possible avenue concernant l'avenir du projet de loi.

Le Syndicat CSD doit tenir une assemblée générale samedi afin de se prononcer sur le projet de loi et son contenu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer