La Fondation Jean-Allard amasse 51 800 $

Louise Tremblay, directrice générale de la Fondation Jean-Allard,... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Louise Tremblay, directrice générale de la Fondation Jean-Allard, et les propriétaires Tim Hortons Claude Gauthier, Jacques Marchand, Yves Beaupré, France Potvin, Dany Marchand, Jacques Richard, Marlène Gagnon, Luc Maltais et Carl Côté ont procédé à la remise du chèque à la suite de la campagne Biscuits sourire.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

La vente pendant une semaine en septembre des biscuits Sourire aux brisures de chocolat pour 1$ dans les succursales Tim Hortons de la région a permis à la Fondation Jean-Allard d'amasser une somme de 51 800$ qui ira dans les coffres de la Fondation Jean-Allard afin d'aider les personnes atteintes d'autisme.

En présence de David Clanachan, président et directeur général, Tim Hortons Canada, les propriétaires de restaurant du Saguenay- Lac-Saint-Jean ont procédé à la remise du chèque à l'occasion d'une conférence de presse tenue à la succursale de Chicoutimi-Nord. «Avec chaque dollar que nos invités loyaux déboursent, nous sommes en mesure de faire profiter directement la Fondation Jean Allard pour l'autisme. Et, cette campagne de financement si importante ne serait pas possible sans le soutien incroyable de nos propriétaires de restaurant», a déclaré M. Clanachan.

Selon Guylaine Cauchon, directrice générale de la Société de l'autisme, tout l'argent amassé servira à procurer des services et de l'aide aux personnes autistes et à leur entourage, que ce soit pour les deux maisons de répit La Courte échelle ou La Courte pointe Tim Hortons d'Alma et Chicoutimi. «Ces deux maisons fonctionnent selon le calendrier scolaire afin d'offrir des périodes de répit pendant les fins de semaine ou pendant les vacances estivales. On y offre des loisirs, de l'accompagnement ou des séjours à des camps de vacances», explique Mme Cauchon.

L'aménagement d'une cour extérieure et la mise à niveau de la maison de répit La Courte pointe, la réalisation de deux salles multisensorielles, l'achat d'un tableau numérique interactif et la mise en place de camps mobiles pour adolescents et adultes figurent dans le bilan des restaurants Tim Hortons et du travail de la Société de l'autisme Saguenay-Lac-St-Jean. La campagne a vu le jour pour la première fois en 1996 afin d'amasser des fonds pour l'hôpital pédiatrique d'Hamilton, en Ontario et est devenue une importante activité de financement dans tous les restaurants Tim Hortons.

En bref

Rue de Vienne: les opposant ne rendent pas les armes

Bien que les citoyens de Jonquière invités à voter au référendum pour l'ouverture de la rue De Vienne sur la rue Saint-Hubert aient en majorité appuyé le projet, la saga ne semble pas terminée. « Si la zone de consultation déterminée par la Ville n'avait pas favorisé le "oui", le résultat aurait été très différent. » Le comité du « non » du référendum n'est pas étonné du résultat et il ne compte pas capituler. Dimanche avait lieu le référendum, prévoyant la concrétisation, ou non, du projet d'ouverture de la rue De Vienne sur la rue Saint-Hubert. Les citoyens ont finalement appuyé le projet, avec une majorité de 64%. « Si vous regardez la carte du secteur, nous sommes environ plus ou moins 500 citoyens concernés par les impacts négatifs qui habitent le milieu sans compter les enfants. Ce sont principalement les gens qui habitent les rues De Vienne, Long-Sault et De la Lorraine. Nous sommes très loin des 2288 électeurs invités à voter », a affirmé le comité, hier, par voie de communiqué. « Nous ne capitulerons pas; nous avons déposé une mise en demeure en février dernier et nous, les 427 résidants du milieu, allons nous faire respecter. Dans les prochaines heures, nous allons consulter nos gens de loi afin de préparer la suite. Et bien entendu, nous irons au prochain conseil de ville », a ajouté le comité. (Patricia Rainville)

Chèques de la CCQ

Lundi, la Commission de la construction du Québec (CCQ) a mis à la poste les chèques de vacances hivernales. Pour la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, l'organisme a transmis 6192 chèques pour un total de 11 724 969$. Même si la CCQ n'a pas fourni de données comparatives, on peut émettre l'hypothèse qu'il s'agit d'une baisse comparativement à la même période l'an dernier en raison du ralentissement dans ce secteur. Au Québec, ce sont 131 751 chèques d'une valeur de 282 552 123$ qui ont été transmis aux travailleurs. Ces chèques couvrent la période de janvier de juin 2015. (Denis Villeneuve)

Spectacle-bénéfice

Un spectacle-bénéfice au profit de la maison Soli-Can et de la Saint-Vincent-de-Paul aura lieu le 12 décembre prochain, à l'église Saint-Joseph d'Alma. C'est Georgia Fumanti qui sera sur scène. Tous les profits de la soirée seront remis aux deux organisations. Les spectateurs sont également invités à offrir une denrée non périssable. Le coût des billets est de 30$ pour les adultes et de 10$ pour les moins de 12 ans. Les billets sont disponibles aux presbytères Saint-Joseph et Saint-Sacrement, ou en téléphonant au 418 480-0807. (Patricia Rainville)

Pétition Serres Toundra

Une pétition sur Internet demande le remplacement des travailleurs hollandais qui travaillent à la construction du complexe des Serres Toundra de Saint-Félicien. Lundi en fin de journée, plus de 200 personnes avaient signé la pétition qui se lit comme suit: «Nous exigeons par cette pétition, le retrait des travailleurs hollandais en construction au chantier des Serres Toundra à Saint-Félicien et à l'embauche de travailleurs en construction régionaux. Pour le respect de larges subventions gouvernementales provenant, soit dit en passant, des taxes des gens d'ici entre autres.» L'auteur de la pétition se nomme Steeve Lapointe de Jonquière. (Louis Potvin)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer