Mashteuiatsh abolit son corps policier

Simon Vanier et Gilbert Dominique ont annoncé lundi... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Simon Vanier et Gilbert Dominique ont annoncé lundi l'abolition du service de police de Mashteuiatsh.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Faute de financement adéquat, le conseil de bande de Mashteuiatsh abolit son service de police.

Le service de police va cesser le 31... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin) - image 1.0

Agrandir

Le service de police va cesser le 31 mars 2016. Treize personnes, dont 11 policiers, vont se retrouver sans emploi.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

«N'ayons pas peur de mots, on négociait avec un pistolet sur la tempe. Il n'y avait pas d'ouverture. Nous avons tout tenté pour arriver à une solution avant de prendre cette décision très difficile. Devant l'inertie et le manque d'ouverture de Québec et d'Ottawa, nous n'avons tout simplement plus les moyens financiers pour opérer notre service de police», a déclaré en point de presse le chef Gilbert Dominique.

Tanné d'éponger les déficits récurrents de 300 000$, le conseil de bande a pris cette décision lourde de conséquences vendredi. «Depuis 2011-20 012, le déficit a atteint 1,6 M$ et on se dirigeait vers un déficit de 2,5 M$ en 2017-2018. Devant cette situation intenable, nous demandons à la Sûreté du Québec d'assurer le service dans notre communauté.»

Financée à 52% par le fédéral et à 48% par le provincial, la communauté recevait 1,2 M$ alors que le service coûte 1,5 M$.

Le chef Dominique a dénoncé le financement «profondément inéquitable» que recevait le service de police de Mashteuiatsh. «Le financement d'un policier de la SQ est de 160 000$ et il est de 110 000$ pour un policier de Mashteuiatsh; une différence de 50 000$ par policier. Ce qui est une totale aberration alors qu'ils ont les mêmes obligations et exigences que les autres policiers au Québec», a-t-il critiqué.

Également, une décision arbitrale de juillet 2014 a coûté cher au conseil de bande qui a dû verser une augmentation salariale rétroactive de 31% à ses policiers, ce qui a représenté une somme de 853 000$.

C'est à compter du 31 mars 2016 que les 13 employés, dont 11 policiers, perdront leur emploi.

Gilbert Dominique ne considère pas que ce coup d'éclat représente un ultimatum. La décision d'abolir le service est irrévocable. L'expérience des années de négociations vaines est venue à bout de sa patience.

Policiers sous le choc

Bien que complètement abasourdi par cette décision, le directeur de police Simon Vanier, nouvellement nommé, assure que son équipe va continuer à offrir un service de qualité. La nouvelle a été durement encaissée par les policiers qui ne savent pas s'ils pourront être intégrés à la SQ.

Cette possibilité sera abordée lors des discussions avec le gouvernement pour le déploiement des effectifs. Sur cet aspect, le chef Dominique a été très clair. «Nous allons exiger le même niveau de service qu'actuellement. Nous n'aurons aucune flexibilité à cet égard.»

Jamais le conseil de bande n'a remis en doute l'efficacité du service qui a été mis en place il y a plus de 10 ans.

Lien avec Val-d'Or

(LP) - Le chef Gilbert Dominique n'a pas caché que cette décision peut paraître surprenante en rapport aux événements concernant la police de Val-d'Or. «Dans les circonstances actuelles où les relations entre autochtones et particulièrement les femmes et les policiers de la SQ sont sensibles et où il a été mainte fois évoquer l'importance d'avoir un service adapté à la réalité autochtone, il est ironique de vous faire cette annonce ce matin. Notre décision n'a aucun lien avec la situation regrettable de Val-d'Or. En tant que gestionnaire responsable des fonds publics et en respect envers notre population et en notre engagement de respecter une saine gouvernance, l'abolition de notre service de police était devenue la seule issue possible.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer