Douze nouveaux lits en soins palliatifs à Jonquière

Gaétan Barrette, Ministre de la Santé et des Services... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Gaétan Barrette, Ministre de la Santé et des Services sociaux et Philippe Couillard, Premier ministre du Québec.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les premiers patients de la future maison de soins palliatifs de Jonquière, la Maison Le Chêne, devraient être admis au mois de septembre 2016.

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, ont officiellement annoncé le début de la construction de cette résidence de 12 lits, lundi matin, lors d'un point de presse.

La future maison de soins palliatifs réunira sous un même toit l'offre de services de la maison Notre-Dame du Saguenay et celle de la maison Le Chêne.

Le gouvernement du Québec injectera 350 000 $ pour la construction du projet, alors que le Centre intégré universitaire de santé et des services sociaux (CIUSSS) s'occupera de remettre 71 000 $ annuellement pour chacun des 12 lits de la future maison, soit l'équivalent de 800 000 $ ou 40 pour cent du budget annuel.

Quant à l'organisation à but non lucratif, les bénévoles verront à recueillir environ un million de dollars par année afin d'assurer le fonctionnement de la maison de soins palliatifs, dont le budget annuel est évalué à près de 1,8 million de dollars.

«Je me réjouis de la mise en place de cette résidence, surtout que les personnes en fin de vie souhaitent le faire dans le calme et la quiétude », a indiqué Philippe Couillard.

La maison sera construite sur les terrains du CHSLD Deschênes, à Jonquière, sur un terrain cédé par le gouvernement du Québec.

Elle aura une superficie de 1500 mètres carrés et mesurera 350 pieds de long par 45 pieds de large.

Au début de 2016, les responsables aménageront l'entrée, avant de compléter le montage financier.

Le président de l'organisme, André Tremblay, croit que la maison sera opérationnelle en septembre 2016.

« Les services seront offerts gratuitement aux gens. Nous offrirons aussi des services de soutien aux familles des patients. En attendant l'ouverture, les soins sont toujours dispensés à la maison Notre-Dame du Saguenay », de dire M. Tremblay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer