Attention aux frais de remorquage

Vous êtes impliqué dans un accident de la route? Votre voiture doit être... (Photo 123RF)

Agrandir

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Vous êtes impliqué dans un accident de la route? Votre voiture doit être déplacée par une entreprise de dépannage qui fait affaire avec un corps policier? Préparez-vous à délier les cordons de votre bourse. Mais, surtout, prenez le temps de bien analyser votre facture.

Un collègue du Quotidien et du Progrès-Dimanche a récemment eu un léger choc lorsqu'il a reçu la facture de la compagnie Remorquage S.O.S. Saguenay, laquelle totalisait 497,15$, incluant les taxes. Sa voiture, endommagée lors d'un accident, a été transportée par une dépanneuse 12 kilomètres plus loin. L'intervention a duré environ une heure.

La facture détaillée fait état d'un montant de 91$ pour l'appel de base. On y a ajouté 92,40$ de frais d'entreposage, 32$ en frais environnementaux, 27$ pour l'ouverture du dossier et 25$ pour une poche d'absorbant. Le travail effectué totalise 165$.

Toutes les entreprises de dépannage du Québec qui effectuent des contrats pour la SQ ou pour les corps de police municipaux sont soumises aux mêmes barèmes, lesquels sont fixés par l'Association des professionnels de dépannage du Québec (APDQ). Nous avons communiqué avec l'APDQ pour obtenir des précisions.

Le président de l'organisme, Réjean Breton, a pris le temps d'analyser la facture de notre collègue. Il a expliqué que les frais d'appel de base de 91$ sont standard.

«Étant donné que nous sommes premiers répondants, mais que nous sommes rémunérés à la pige, on a une obligation d'être disponibles avec les corps de police. Pour avoir des gens en disponibilité et des dépanneuses prêtes à partir, au niveau de la rentabilité, on a des frais de base de 91$ par appel», a-t-il mis en contexte.

Les frais d'entreposage chargés à notre collègue sont également conformes aux critères fixés par l'APDQ.

Surfacturé

L'analyse de Réjean Breton a toutefois permis de déterminer que notre collègue a été victime de surfacturation. Après avoir communiqué avec la direction de l'entreprise, M. Breton a pu confirmer que la durée de l'intervention a été gonflée de 30 minutes par le conducteur de la dépanneuse.

«Remorquage S.O.S. Saguenay possède des outils de gestion électroniques dans leurs dépanneuses qui permettent de faire un suivi à la minute près sur le terrain. J'ai bien apprécié qu'on me dise que le moteur aller-retour a tourné une heure, ça vient tout confirmer», dit-il.

Le président de l'APDQ ajoute que 10$ en frais environnementaux ont été facturés en trop. Par ailleurs, les frais d'ouverture de dossier de 27$ n'avaient pas lieu d'être, étant donné qu'il est question de travail effectué à la demande de la Sécurité publique de Saguenay (SPS).

Réjean Breton précise que Remorquage S.O.S. Saguenay est une entreprise qui jouit d'une très bonne réputation et que le gestionnaire, Joël Tremblay, qui n'était pas au courant du stratagème, a offert toute sa collaboration lorsque le représentant de l'APDQ a mené sa petite enquête.

«Les compagnies vont payer leurs chauffeurs de deux façons. À l'heure ou au pourcentage. Si l'opérateur de la dépanneuse facture des 10$ ici et là de plus, ça lui fait un pourcentage de plus. M. Tremblay était évidemment très déçu de son chauffeur. Il va le rencontrer lors de la prochaine remise de paie afin de lui remettre un avis disciplinaire. Ce qui est arrivé l'a indisposé et bien entendu, il ne veut pas que ça se reproduise», signale Réjean Breton.

La direction de Remorquage S.O.S. Saguenay a communiqué avec notre collègue vendredi et a fait amende honorable. En plus d'offrir de rembourser les 92$ facturés en trop, une somme compensatoire a été ajoutée, pour un montant total de 150$.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer