Surplus à Roberval et à Saint-Félicien

Les maires de Roberval et Saint-Félicien, Guy Larouche... (Archives Le Progrès-Dimanche)

Agrandir

Les maires de Roberval et Saint-Félicien, Guy Larouche et Gilles Potvin, auront des sommes disponibles pour financer leurs projets.

Archives Le Progrès-Dimanche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Les villes de Roberval et Saint-Félicien anticipent des surplus respectifs de 525 000$ et 407 921$ pour l'année 2015.

C'est ce qui se dégage des discours sur la situation financière prononcés par les maires Guy Larouche et Gilles Potvin, lundi soir.

À Roberval, après avoir terminé l'année financière 2014 avec un surplus de 912 003$, un excédent sera encore enregistré en 2015. Est-ce que la bonne santé financière pourrait inciter le conseil à abaisser le taux de taxe? «Nous voulons maintenir le taux de taxe. Le surplus de 2014 nous a permis de réaliser plusieurs travaux comme la réfection de trottoirs et le pavage de certaines rues. Nous avons encore beaucoup de travaux à faire», informe Guy Larouche.

Pour 2016, les élus de Roberval souhaitent obtenir une subvention pour réaliser le projet de rénovation de 6,2 M$ du centre récréatif. Elle souhaite que des promoteurs investissent pour implanter des industries ou des commerces. Le maire désire notamment revitaliser le centre-ville. Le nombre de locaux vides préoccupe.

L'avenir de deux bâtiments est aussi au programme. «Nous sommes toujours préoccupés par l'avenir de deux de nos bâtiments municipaux, soit le Centre historique et aquatique et le Couvent des Ursulines. Pour le Centre historique, nos discussions convergent à envisager la démolition afin d'être prêt à accueillir un projet récréotouristique respectant l'esprit de ce secteur et de valeur patrimoniale pour nos citoyens. Quant au couvent, le dossier est plus complexe et, faute de projets réalistes et réalisables par des promoteurs privés, nous envisageons une consultation publique», a indiqué Guy Larouche.

À Saint-Félicien

Les deux gros projets sur la table à Saint-Félicien sont la concrétisation des Serres Toundra et le prolongement du réseau d'eau potable vers Saint-Méthode.

«Saint-Félicien priorisera pour les deux prochaines années un projet très attendu et mûri de longue date, soit le prolongement du réseau d'aqueduc dans le secteur de villégiature pour près de 9 M$. Le parc agrothermique phase 2 sera en réalisation au printemps 2016. Ces travaux consistent essentiellement en la construction de la conduite d'eau chaude basse température, d'un échangeur de chaleur, d'une unité de traitement d'eaux usées, des collecteurs sanitaires et du prolongement de 5 km de la conduite d'aqueduc. Le complexe des serres doit être opérationnel pour septembre 2016», a mentionné le maire Gilles Potvin.

Saint-Félicien ne prévoit pas mettre en oeuvre d'autres projets d'envergure. Celui de Place du 150e à l'arrière de la Maison de la culture sera complété tandis que les sommes prévus au budget seront maintenus pour réaliser les travaux d'entretien de la voirie. Les promoteurs privés seront soutenus pour le développement domiciliaire.

Finalement, les deux villes devront négocier avec leurs employés pour renouveler des contrats de travail.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer