Pas de changement dans les MRC au Lac-Saint-Jean

Tout porte à croire que le maire de... (Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Tout porte à croire que le maire de Saint-Henri-de-Taillon, André Paradis, remportera l'élection pour une quatrième fois. Il est préfet de la MRC Lac-Saint-Jean-Est depuis maintenant six ans.

Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Le visage de la préfecture jeannoise ne devrait pas changer, la semaine prochaine, lors des scrutins dans les MRC Lac-Saint-Jean-Est et Domaine-du-Roy.

Tout porte à croire que le maire de Saint-Henri-de-Taillon, André Paradis, remportera l'élection pour une quatrième fois. Préfet de la MRC Lac-Saint-Jean-Est depuis maintenant six ans, l'ex-président de la défunte Conférence régionale des élus confirme son intérêt envers le poste. «On a fait de belles avancées au cours des dernières années. Et je veux poursuivre sur cette lancée. Si quelqu'un me propose, mercredi, je vais accepter», confie M. Paradis.

Aucun jeu de coulisse ne serait mené par d'autres élus, dans le but de remplacer l'actuel préfet. Un siège qui a déjà suscité de la jalousie et des querelles, à une certaine époque. En effet, quelques conflits entre élus avaient fait les manchettes.

«C'est vrai que ça a déjà plus brassé. Aujourd'hui, encore, il y a des discussions robustes. Mais à la fin, tout le monde semble se rallier. D'ailleurs, avec tous les changements dans la sphère publique, notamment dans les structures, la concertation est devenue plus importante que jamais», constate M. Paradis.

Anciens préfets, les maires de Saint-Bruno et Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, Réjean Bouchard et Lawrence Potvin, ne se montrent pas intéressés par le poste.

«Je vais me concentrer sur ma municipalité», répond M. Potvin, joint cette semaine par Le Quotidien.

Les 13 municipalités rurales détiennent chacune un vote. Quant à Alma, qui ne peut présenter de candidat à la préfecture, elle possède cinq votes.

La rémunération du préfet de la MRC Lac-Saint-Est dépasse les 58 000$, un revenu imposable. Ce dernier dispose également d'une allocation de dépense de 12 000$, non imposable.

Les élus de la MRC Domaine-du-Roy voteront eux aussi pour leur prochain préfet, mercredi. Si une crise de confiance envers l'actuel préfet, Gérard Savard, a été déclenchée par le maire de Roberval, Guy Larouche, en septembre dernier, l'harmonie semble être de retour depuis octobre.

Le maire de Chambord, préfet depuis le départ de Bernard Généreux 2013, a déjà annoncé son désir de briguer le poste pour un deuxième mandat. Le maire de Saint-Félicien avait lancé l'idée de se présenter. Mais il n'a jamais confirmé ses intentions.

«Je vais être en élection, mercredi. Mon but a toujours été de faire deux mandats. Pas plus, car on souhaite que le prochain préfet, dans deux ans, soit élu par suffrage universel, comme c'est le cas dans la MRC Maria-Chapdeleine», précise M. Savard.

Le préfet de la MRC Domaine-du-Roy reçoit un salaire frôlant les 46 000$, dont le tiers est non imposable.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer