L'incertitude augmente chez les agriculteurs

Yvon Simard... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Yvon Simard

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Le président de l'UPA Saguenay-Lac-Saint-Jean, Yvon Simard, et le producteur laitier Michel Potvin sont inquiets que le gouvernement libéral n'ait pas clairement indiqué s'il entérinerait le Partenariat transpacifique (PTP) ni s'il respecterait l'engagement d'accorder une somme de 4,3 milliards$ pour indemniser les producteurs laitiers.

«Ça revient mettre une incertitude dont on n'avait pas besoin. Pourquoi venir remettre en question l'entente alors que les producteurs l'ont finalement accepté, car elle ne met pas la gestion de l'offre en péril?», interroge Yvon Simard.

Le gouvernement tient à consulter les Canadiens sur le PTP avant de décider s'il l'entérinera ou pas. De plus, il ne s'engage pas à conserver les compensations sur 15 ans promises par les conservateurs de Stephen Harper. «C'est l'élément qui nous a permis de faire passer la pilule. On n'a pas tous les détails, mais le plan de compensation est très important pour soutenir l'industrie laitière», souligne le président de l'UPA.

De son côté, Michel Potvin ne comprend pas pourquoi les libéraux ne sont pas plus clairs. «Ils ne disent pas grand-chose, c'est ça qui m'inquiète. C'est le père à Justin qui a mis en place en 1975, la gestion de l'offre. Il avait compris son importance. Justin Trudeau n'a qu'à dire qu'ils vont le signer et que les compensations seront maintenues et le problème sera réglé. On ne veut pas revivre l'incertitude que nous avons vécue au cours des derniers mois et recommencer le débat», a-t-il affirmé.

Michel Potvin n'a pas une grande confiance envers le ministre de l'Agriculture Lawrence MacAulay. «Ça fait longtemps qu'il est là et il vient de l'Île-du-Prince-Édouard et je pense qu'il va être plus attentif aux producteurs de patates qui exportent beaucoup», a-t-il lancé.

En revanche, il pense que le député de Chicoutimi-Le-Fjord, Denis Lemieux, et celui de La Prairie, Jean-Claude Poissant, seront en mesure de bien défendre les producteurs laitiers. «Ils ont été à 100% derrière nous. J'espère qu'ils pourront avoir de l'influence», souhaite-t-il.

Protéines laitières

C'est surtout l'entrée au Canada de protéines laitières provenant des États-Unis qui inquiète Yvon Simard et Michel Potvin. Ils souhaitent que les libéraux bloquent complètement l'entrée de ces produits qui privent les producteurs du Québec d'importants revenus. «Les conservateurs ne voulaient pas bouger. J'espère que les libéraux vont régler la question une fois pour toutes», espère Michel Potvin.

«Si le gouvernement empêchait l'entrée de ces produits, ça viendrait compenser en partie les pertes que nous allons subir avec l'ouverture de 3,5% de notre marché aux produits laitiers étrangers négocié dans le Partenariat Transpacifique», pense Yvon Simard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer