MigrAction prépare un plan

Martine Gauthier... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Martine Gauthier

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

En dépit du fait que Saguenay ne figure pas sur la liste fédérale des villes d'accueil de réfugiés provenant de Syrie, la table MigrAction travaille sur un plan au cas où il y aurait évolution du dossier.

Martine Gauthier, conseillère municipale siégeant au sein de la table, a mentionné qu'une réunion de travail tenue jeudi après-midi réunissant des représentants des cégeps de Jonquière et de Chicoutimi, de l'UQAC, du CIUSSS, du Service externe de la main-d'oeuvre (SEMO) et de la Chambre de commerce de Saguenay, a eu lieu avec pour objectif de préparer un protocole d'accueil des réfugiés.

«Nous ne sommes pas sur la liste des villes d'accueil, ce qui ne veut pas dire qu'on ne doit pas se préparer. Le député Denis Lemieux a dit qu'il travaillerait pour inclure Saguenay. Si on a une demande d'accueil et qu'on n'est pas prêts, on ne pourra en recevoir. Le maire m'a transmis le message voulant qu'il faut être prêt et non improviser». Elle a émis l'hypothèse qu'un comité spécial puisse être mis en place pour élaborer ce protocole impliquant de nombreuses facettes de l'accueil.

Fête du 2 mai

À la suite de l'appel lancé jeudi matin par l'Équipe du Renouveau démocratique (ERD) et de sa chef, Josée Néron, qui appelait le maire à débloquer des fonds, Mme Gauthier a tenu à faire des précisions. Elle a mentionné que la table MigrAction vise à soutenir l'accueil pour les nouveaux résidants âgés de 18 à 35 ans, et Saguenay lui apporte une contribution annuelle de 50 000$. Elle a indiqué au passage que le 2 mai prochain, Saguenay préparera une activité d'accueil pour les nouveaux résidants qui inclura la remise des clés et la signature du livre d'or de la ville tandis que leurs employeurs seront reçus.

Quant aux 150 000$ auxquels réfère Mme Néron, la conseillère mentionne qu'il s'agit de sommes qu'accorde annuellement la défunte Conférence régionale des élus (CRÉ) à SEMO qui gère avec Saguenay le dossier des immigrants. Selon elle, il n'y a pas de liens directs avec le dossier d'accueil des réfugiés syriens parrainés par le fédéral.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer