OMH de Saguenay: plainte au ministre moreau

Le ministre Pierre Moreau... (Archives Presse Canadienne)

Agrandir

Le ministre Pierre Moreau

Archives Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

La présidente de la Fédération des locataires d'habitations à loyer modique du Québec (FLHLMQ), Julie Laprés, remet en question le sérieux de la démarche de vérification faite par la Société d'habitation du Québec (SHQ) dans le dossier de la nomination du nouveau directeur général de l'OMH de Saguenay, Éric Gauthier.

Tel qu'annoncé la semaine dernière, la FLHLMQ a transmis au ministre responsable de la SHQ, Pierre Moreau, une lettre dans laquelle elle soutient qu'aucun membre du conseil d'administration, mis à part son président Martin Simard, n'avait été contacté pour obtenir leur version des faits par rapport aux irrégularités soulevées depuis deux semaines. « Le travail de vérification mené par la SHQ nous semble donc pour le moins plutôt sommaire et mériterait plus d'efforts pour être convaincant dans ses conclusions. Rien pour faire taire les rumeurs au Saguenay voulant que des libéraux notoires s'attribuent des fonctions gratifiantes en profitant de la complaisance de la SHQ », lit-on dans le document transmis hier.

Plus tôt cette semaine lors d'une entrevue au Quotidien, le coordonnateur de la FLHLMQ, Robert Pilon, faisait remarquer qu'il est de notoriété publique que le président actuel de la SHQ, Michel Gagnon, a été nommé à ce poste par le gouvernement Couillard. Le curriculum de M. Gagnon révèle que ce dernier a oeuvré dans le passé aux postes de chef de cabinet de l'ex-ministre Marc Bellemarre en 2003-2004, et conseiller politique dans le cabinet du ministre Yvon Picotte en 1990-1991.

Selon la lettre de la FLHLMQ, beaucoup d'éléments laissent croire que le travail avait été mal fait, qu'il y avait eu conflit d'intérêts et que cela devrait inciter le PDG de la SHQ à dire à l'OMH de recommencer le travail comme le permet le guide de gestion du logement social en cas d'irrégularités dans le processus d'embauche.

Processus entaché

Le document allègue que le processus d'embauche a été entaché du fait que plusieurs informations n'ont pas été transmises comme le fait que Éric Gauthier, qui est directeur du développement industriel à Promotion Saguenay, a été reconnu coupable de manoeuvre électorale frauduleuse en 2009 au profit du maire actuel de Saguenay et quelques autres faits déjà rapportés dans nos précédentes éditions pour finalement conclure en posant une question au ministre: « Peut-on raisonnablement se satisfaire de cette réponse quand le Code de déontologie des dirigeants et administrateurs d'un office d'habitation adopté par la SHQ prévoit que dans les situations de conflit d'intérêt, il n'est pas nécessaire que l'administrateur ait réellement profité de sa charge mais que le seul « risque que cela se produise est suffisant ? »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer