Surplus budgétaire à Alma

La Ville prévoit terminer l'année 2015 avec un surplus... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

La Ville prévoit terminer l'année 2015 avec un surplus budgétaire, a annoncé, lundi soir, le maire Marc Asselin, qui préfère attendre le dépôt des états financiers avant de chiffrer cet excédent.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

L'exercice d'optimisation de ses différents services aura été payant pour Alma. La Ville prévoit terminer l'année 2015 avec un surplus budgétaire, a annoncé, lundi soir, le maire Marc Asselin, qui préfère attendre le dépôt des états financiers avant de chiffrer cet excédent. En 2014, la municipalité avait affiché un surplus de 1,2 million$, sur un budget de plus de 62 millions$.

«La ville est bien gérée. On a du personnel compétent pour suivre l'évolution du budget et les investissements que nous faisons», a exprimé le maire, ajoutant que des revenus supplémentaires dans différents postes budgétaires ont également contribué à ce surplus.

En 2015, la rémunération du maire atteint les 75 800$ en plus d'une allocation de dépenses de 13 446$. Celle des conseillers dépasse les 13 400$, excluant leur allocation de 8800$.

Le budget 2016 sera présenté à la fin du mois de décembre. Mais le maire almatois a d'emblée promis d'ajuster le taux de taxation en tenant compte du nouveau rôle d'évaluation qui a fait un bond de 7,6%.

«Je peux dès maintenant vous assurer que les élus s'engagent à fixer un taux raisonnable pour les contribuables, lequel tiendra compte de leur capacité de payer et sera suffisant pour pourvoir aux besoins des services offerts à la population par la municipalité», a déclaré M. Asselin.

Le budget, qui a dépassé les 62,3 M$ en 2015, sera également revu à la hausse en 2016. La croissance générale du coût de la vie et de la masse salariale justifie, chaque année, cette augmentation. Mais les élus appréhendent aussi une hausse des coûts de déneigement et de conciergerie ainsi que de l'entretien mécanique du parc de véhicules.

Taxe de bienvenue

La ville d'Alma impose une «taxe» de 200$ aux propriétaires d'immeuble qui sont exonérés du paiement du droit de mutation, ou «taxe de Bienvenue». Chaque nouveau résidant doit payer ces droits à l'achat d'une propriété. Mais dans certains cas, cette taxe peut être évitée, notamment lors d'un transfert familial. Les transferts qui se font par la vente d'actions sont également exonérés de ces droits.

«C'est une question d'équité. La taxe de Bienvenue, il faut que tout le monde la paye. On démarre avec le droit de 200$. Et on verra la suite s'il y a des changements dans la loi», a précisé le maire d'Alma.

Quelques municipalités au Québec imposent ce droit supplétif au droit de mutation. Selon la loi, il doit être fixé à 200$.

Ce droit supplétif devra être payé par tous les gens exonérés, sauf lorsque le transfert résulte du décès du cédant.

Minute de silence

Les élus almatois ont observé une minute de silence, hier, en hommage aux victimes des attentats de Paris.

Ces événements ont révolté le maire Asselin. «On a l'impression de ne pas avoir ce qu'il faut pour neutraliser ce genre d'action. Mais on trouve important de poser un geste, si minime soit-il, pour le massacre de ces jeunes gens. Ce sont des martyrs. Ils ne savaient pas en sortant ce soir-là que ça allait être leur dernière», a exprimé le maire almatois.

«Je n'ai pas de solution. Et en trouver une, c'est loin d'être facile. Mais on est tous d'accord pour être révolté de ces actions-là», a -t-il ajouté, avant d'observer la minute de silence.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer