Marc Pettersen réfléchit à son avenir

Marc Pettersen, conseiller municipal à Saguenay... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Marc Pettersen, conseiller municipal à Saguenay

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Le conseiller municipal Marc Pettersen a de la difficulté à digérer sa défaite électorale subie il y a un mois. Il s'est dit fatigué que sa vie personnelle soit étalée sur la place publique et songe même à démissionner de son poste de conseiller. En pleine réflexion, il prendra sa décision au cours des prochains mois.

« Je me questionne. J'ai trouvé ça difficile d'être la cible d'attaques personnelles durant la campagne (fédérale) et je suis un peu épuisé de tout ça. J'aimerais retrouver un semblant de vie privée, même si j'adore mon travail comme conseiller. Je suis en réflexion sur mon avenir. C'est aussi difficile pour mes proches », a fait valoir Marc Pettersen, lors d'une entrevue accordée au Quotidien, hier. Le conseiller municipal avait fait état de sa réflexion quelques jours plus tôt, lors de son passage en Arts et technologie des médias du Cégep de Jonquière.

Questionné par Le Quotidien à savoir si un élément particulier pourrait peser dans la balance au cours des prochains mois, M. Pettersen s'est montré évasif. « Je ne sais pas. Il peut se passer bien des choses en quelques mois », a-t-il répondu. Serait-il intéressé à se présenter sous la bannière libérale lors des prochaines élections partielles qui auront lieu dans le comté de Chicoutimi, à la suite de la démission du député péquiste Stéphane Bédard?

« Je ne sais pas. J'y ai pensé, mais je me dis qu'il ne faut pas tirer sur la corde trop souvent », a affirmé Marc Pettersen, qui ajoute avoir été sollicité à de nombreuses reprises concernant la partielle dans Chicoutimi.

En 2019

Une chose est certaine, Marc Pettersen compte se représenter sur la scène fédérale. « Si je suis encore en santé en 2019, ce sera Jonquière prise deux. J'ai bien failli gagner cette fois-ci et je veux ma revanche. Je le dois aux citoyens de Jonquière qui m'ont manifesté beaucoup de soutien et d'amour durant la campagne d'octobre dernier », a affirmé Marc Pettersen.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer