Délices du Lac-Saint-Jean : un Économusée

Les propriétaires de Délices du Lac-Saint-Jean, Lisette Paré,... (Photo courtoisie)

Agrandir

Les propriétaires de Délices du Lac-Saint-Jean, Lisette Paré, Émilie et Marie-Soleil Gaudreault, ainsi que le directeur général Carl-Éric Guertin ont procédé à l'inauguration de l'Économusée de la confiturière : bleuet sauvage.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

L'entreprise Les Délices du Lac-Saint-Jean intègre le réseau Économusée en mettant en valeur le bleuet par sa transformation en confiture.

C'est mardi qu'a eu lieu l'inauguration dans la petite boutique située sur la rue principale à Albanel. C'est le savoir-faire des propriétaires des Délices du Lac-Saint-Jean Lisette Paré, Émilie et Marie-Soleil Gaudreault, qui est souligné dans l'aménagement fait dans le commerce. «En révélant l'histoire et les secrets de ces artisans qui mettent en pot cette petite baie bleuâtre charnue, juteuse et sucrée ou qui la transforment en sirop, confiserie ou thé, le réseau des économusées fait un clin d'oeil à la tradition et rend ainsi hommage à ceux qui ont d'abord cueilli cette savoureuse perle bleue», mentionne le directeur général du réseau Carl-Éric Guertin.

En obtenant l'appellation Économusée de la confiturière : bleuet sauvage, le commerce pourra se tailler une place dans le marché du tourisme culturel et des circuits agroalimentaires qui recensent les produits du terroir. Un avantage selon Émilie Gaudreault. « Ça rejoint nos valeurs. Nous joignons un réseau qui fait une place spéciale à la consommation des produits locaux et qui reconnaît la dimension humaine des artisans qui perpétuent le savoir-faire traditionnel au bénéfice de la diversité culturelle. Leur présence et reconnaissance contribuent au rayonnement de nos communautés.»

« Cet économusée qui tire ses racines des savoirs culinaires d'autrefois et qui y ajoute sa touche personnelle contribuera à diversifier l'offre touristique régionale. En rejoignant un réseau international d'artisans, Albanel sera ainsi promu ailleurs au Canada et en Europe. Les économusées mettent au premier plan le travail des entreprises à caractère artisanal et mettent en valeur le savoir-faire de nos artisans. On porte le désir de faire vivre aux visiteurs l'expérience culturelle authentique qu'ils recherchent tant», a jouté Carl-Éric Guertin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer