Chirurgie à Roberval: Barrette dénonce les propos

Gaétan Barrette assure que le bloc opératoire de... (Archives La Presse)

Agrandir

Gaétan Barrette assure que le bloc opératoire de Dolbeau-Mistassini ne fermera pas.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Le ministre de la Santé Gaétan Barrette affirme qu'il est faux de prétendre qu'il n'y a pas d'équipements de prévus dans le projet d'agrandissement du bloc opératoire de l'hôpital de Roberval.

Le ministre voulait répliquer au propos de l'anesthésiste Alain Béland déplorant que les équipements pour faire la chirurgie de qualité n'étaient pas prévus dans l'investissement.

«C'est ridicule de véhiculer ces faussetés. Comment pensez-vous qu'un gouvernement puisse justifier un financement sans prévoir les équipements nécessaires pour y pratiquer la médecine? Je pense que le docteur Béland devrait se concentrer sur sa médecine plutôt que de faire de la politique», a commenté le ministre Barrette.

Équipement prévu

Le financement des équipements du bloc opératoire de l'Hôpital de Roberval sera assuré par le CIUSSS à raison de 950 000$, le ministère de la Santé et des Services sociaux (200 000$) et la fondation de l'hôpital (375 000$).

«Contrairement à ce qu'on a pu lire dans le texte paru dans Le Quotidien, le CIUSSS et le Ministère contribuent largement au financement en matière d'équipements, mais aussi d'immobilisations», mentionne-t-on dans un communiqué publié hier par la direction du CIUSSS.

En revanche, le ministre de la Santé confirme que les équipements ne sont pas changés systématiquement s'ils sont encore fonctionnels lors d'un investissement immobilier.

«C'est un agrandissement et une rénovation. Le ministère ne va pas tout changer. On va garder les équipements qui sont toujours adéquats et standards. On n'a pas à répondre aux exigences de chaque médecin qui désire avoir des équipements spécifiques», a-t-il précisé.

Un rôle important

Il souligne par contre que le rôle des fondations est important puisqu'elles peuvent moderniser certains équipements. Mais les acquisitions doivent être logiques. «C'est certain que si une fondation achetait des équipements pour faire de la chirurgie cardiaque à Roberval, ça serait inutile parce qu'il n'y en aura jamais. Il faut que les fondations s'arriment avec les besoins de l'établissement pour que les achats n'engendrent pas de nouveaux frais de pratique», informe-t-il.

Dolbeau-Mistassini n'a rien à craindre

(LP) - Le ministre Barrette a tenu le même discours pour l'hôpital de Dolbeau. «Je ne sais pas d'où ça vient cette rumeur, mais il faut arrêter de faire de la politique et faire peur aux gens», a-t-il lancé.

Même si le ministère songe à regrouper des chirurgies par spécialités dans certains blocs opératoires et prévoit payer à l'acte chaque chirurgie, celui de Dolbeau-Mistassini ne serait pas en danger malgré son petit volume annuel de chirurgies.

«Dolbeau-Mistassini et Roberval sont considérés comme des hôpitaux de proximité. Alors il faut offrir les services de base, ce qui veut dire qu'il faut garder la chirurgie de base. C'est certain qu'on ne fera pas de chirurgie cardiaque à ces endroits», indique-t-il.

Le maire de Dolbeau-Mistassini Richard Hébert demeure toujours inquiet. «Le ministre Barrette a beau dire qu'il ne le fermera pas, comme il est désuet il a besoin d'être rénové. Si rien n'est fait comment va-t-on faire pour attirer des spécialistes? Il va le fermer à petit feu», a-t-il commenté.

Selon nos sources, le député de Roberval Philippe Couillard travaillerait pour que la rénovation du bloc opératoire à Dolbeau-Mistassini soit placée sur la liste des priorités du CIUSS. Dans un communiqué, la direction du CIUSS affirme qu'un projet de mise aux normes du bloc opératoire a été déposé au Ministère, au printemps 2015.

«On attend toujours que notre député se manifeste publiquement pour nous appuyer dans nos démarches. Il nous a dit des choses en privé, mais la population a besoin de savoir ce qu'il entend faire pour notre hôpital», mentionne le magistrat. Rappelons que Philippe Couillard a fait de la rénovation du bloc opératoire de Dolbeau-Mistassini un engagement électoral.

Richard Hébert entend parler de ce sujet et celui de la nomination d'une personne du centre hospitalier de Dolbeau-Mistassini au sein du CA du CIUSS lors d'une rencontre avec la présidente France Guay et la PDG Martine Couture la semaine prochaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer