La Fondation désire amasser 575 000 $

Madeleine Leclerc et Alain Béland ont lancé la... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Madeleine Leclerc et Alain Béland ont lancé la campagne de financement du CSSS Domaine-du-Roy. L'objectif est fixé à 575 000$ sur deux ans.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Sans le soutien de la Fondation du CSSS Domaine-du-Roy, le nouveau bloc opératoire de l'Hôtel-Dieu de Roberval n'aurait pas les équipements nécessaires pour réaliser des chirurgies.

« Je trouve déplorable que le ministère de la Santé débloque des crédits pour la construction et l'aménagement, mais pas pour les équipements. C'est comme si on annonce la construction d'une autoroute, mais qu'on ne paye pas pour l'asphalte. C'est une fondation - c'est-à-dire les citoyens du secteur - qui paye », a critiqué l'anesthésiste Alain Béland lors du dévoilement de l'objectif de la campagne 2016-2017 de la Fondation du CSSS Domaine-du-Roy. L'objectif de 575 000 $ servira à acheter des équipements ultraspécialisés, dont des tourelles contenant les appareils d'anesthésie, des caméras haute-définition et la canalisation de gaz. « Ce sont des équipements qui coûtent très cher et qui sont nécessaires pour effectuer des chirurgies. On ne peut plus faire comme avant et réaliser de grandes incisions pour opérer les gens. On le fait maintenant par laparoscopie. Le temps de guérison et de convalescence est réduit et les risques de complications considérablement diminués. Le nouveau bloc de cinq salles sera au niveau des autres ailleurs au Québec », a mentionné le spécialiste.

Comme les besoins dépassent les 575 000 $, la Fondation va verser au total 875 000 $ pour l'achat d'équipements. La différence sera prise à même les montants accumulés au cours des années.

La présidente de la Fondation, Madeleine Leclerc, a annoncé que la campagne de souscription postale va commencer la semaine prochaine. De plus s'ajoute un concours réalisé par Canadian Tire qui permet de remporter un bas de Noël d'une valeur de 2000 $. Les billets sont en vente au magasin de Roberval.

Madeleine Leclerc a rassuré la population que l'ensemble des dons va demeurer au centre hospitalier même s'il fait maintenant partie du CIUSS. « La Fondation demeure plus que jamais soucieuse d'offrir aux usagers les soins de proximité dont ils ont besoin. L'argent amassé servira toujours pour acheter des équipements pour l'hôpital », a-t-elle indiqué en rappelant que les statuts de la Fondation ne permettaient pas de verser de l'argent à un autre centre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer