Un petit chien attaqué par un plus gros

Le petit bichon maltais a subi une grave... (Photo courtoisie)

Agrandir

Le petit bichon maltais a subi une grave blessure au cou après avoir été secoué par un autre chien, possiblement un rottweiler.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un petit bichon frisé a été attaqué par un chien, possiblement un rottweiler, dimanche, à Chicoutimi. La propriétaire du chiot recherche activement la personne qui était avec l'animal, mais souhaite surtout sensibiliser la population aux dangers de ne pas attacher son chien.

Martine Lamontagne a contacté Le Quotidien, cette semaine, afin de dénoncer la situation, d'autant plus que son bichon a dû être opéré d'urgence à la suite de l'attaque. Les vétérinaires ont dû agir rapidement parce qu'il avait la moitié du cou ouvert. L'incident est survenu dans un sentier appartenant aux Verts boisés du fjord, situé dans le quartier Saint-Joachim.

«Ma nièce se promenait dans le sentier aux rats musqués, dimanche, vers 14h20, avec mes deux chiens, un caniche et un bichon frisé, deux chiens de petite taille. Soudainement est apparu un chien de race rottweiler, en liberté, et il a attaqué le bichon frisé à la gorge», a écrit Mme Lamontagne par courriel.

Selon cette dernière, la femme avait deux chiens avec elle, l'autre étant possiblement un labrador noir. Elle était également accompagnée de deux enfants âgés d'environ huit et dix ans.

«Lors de l'attaque, la propriétaire des chiens est intervenue en tirant son chien vers elle, mais trente secondes plus tard, elle l'a de nouveau relâché et il est revenu vers ma nièce, mais heureusement, elle avait les deux chiens dans ses bras.»

La propriétaire du petit chien n'était pas avec sa nièce au moment de l'événement, mais elle aimerait retrouver l'autre femme. Selon les informations fournies par sa nièce, elle avait les cheveux blonds, assez longs, un manteau de couleur rose fuchsia et était âgée d'environ 35 ans.

«À la clinique vétérinaire, on m'a expliqué qu'habituellement, dans une telle situation, c'est le propriétaire du chien qui paye la facture», a expliqué Mme Lamontagne lors d'un entretien téléphonique, ajoutant que l'opération de son chien avait coûté 522$.

Mme Lamontagne a confirmé que sa nièce de 16 ans a fait du mieux qu'elle a pu pour protéger le chien. Une dame qui se promenait également dans le sentier a assisté à la scène et a réprimandé celle qui promenait ses chiens sans laisse. Les deux petits chiens de Mme Lamontagne étaient quant à eux attachés.

Martine Lamontagne n'a pas porté plainte à la police parce qu'elle ne connaît pas l'identité de la propriétaire des chiens. Elle a toutefois envoyé un courriel à la Sécurité publique de Saguenay. Les gens qui auraient des informations peuvent la rejoindre par courriel au fha@videotron.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer