Mieux vaut prévenir que guérir

Le président de la Chambre des notaires du... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Le président de la Chambre des notaires du Québec, Me Gérard Guay, était de passage dans la région pour dévoiler les résultats d'un sondage sur la protection juridique des jeunes entre 20 et 35 ans. Il était accompagné du notaire Samuel Trépanier-Brown et de la conseillère Marie-Pier Côté.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les jeunes entre 20 et 35 ans du Saguenay-Lac-Saint-Jean ne sont pas suffisamment protégés face aux situations déterminantes ou celles ayant des incidences juridiques, révèle un sondage dont les conclusions ont été publiées mardi matin. Devant ce fait, la Chambre des notaires du Québec lance un nouvel outil diagnostic, le Protect-O-Maître.

Cette plateforme multimédia, offerte sans frais et accessible sur un téléphone intelligent ou un ordinateur, permet d'évaluer le niveau de protection juridique face à différentes situations. Pour obtenir les résultats, il suffit de remplir un court questionnaire. « Mieux vaut prévenir que guérir. Indéniable fait, c'est entre 20 et 35 ans que plusieurs décisions déterminantes ayant des incidences juridiques importantes sont prises.

C'est durant cette période que nous choisissons de nous marier ou de vivre en union de fait, d'avoir ou non des enfants, de faire l'acquisition d'une propriété, de se lancer en affaires, etc.

Un moyen ludique

Consulter et prendre les précautions juridiques qui s'imposent peut nous éviter beaucoup de tracas ainsi qu'à nos proches.

Le Protect-O-Maître est un moyen ludique et accessible sans frais, pour obtenir un diagnostic indicatif sur notre situation et envisager de se protéger adéquatement en consultant un notaire de famille, le cas échéant », mentionne le président de la Chambre des notaires du Québec, Me Gérard Guay, qui était de passage au Saguenay hier.

Faits saillants

Quelques données ressortent du sondage auquel ont répondu en ligne 1440 personnes entre 20 et 35 ans de partout au Québec, dont 80 dans la région.

La moitié des répondants n'a pas ou ne croit pas avoir de protection nécessaire. De ce nombre, 18 % sont tout simplement insouciants et n'y accordent aucune attention. 32 % sont pour leur part inquiets de leur niveau de protection.

Au terme de la tournée provinciale de Me Guay, la Chambre des notaires dévoilera un palmarès permettant de mieux comparer les différentes régions.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer