L'ERD irrite le maire

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, ne compte... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, ne compte pas répondre à la demande de la chef de l'ERD, Josée Néron.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

«Les membres de l'ERD devraient arrêter de se prendre pour des enquêteurs.»

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, en a marre des demandes de l'opposition concernant différents dossiers municipaux.

La semaine dernière, la chef de l'Équipe du renouveau démocratique, Josée Néron, a écrit au maire pour lui demander de convoquer les membres du CA de l'Office municipal d'habitation (OMH), afin d'en savoir plus sur l'enquête de l'Unité permanente anticorruption (UPAC) menée au printemps dernier et concernant de présumées irrégularités au sein de l'organisme. Josée Néron avait dans un premier temps voulu parler de la situation lors de la dernière séance du conseil municipal, avant d'envoyer une demande officielle, publiait-on dans Le Progrès-Dimanche.

Jean Tremblay n'a pas du tout apprécié recevoir cette missive de la chef de l'ERD et il le lui a fait savoir (voir la lettre du maire).

«Je commence sérieusement à être tanné de toujours recevoir des demandes d'enquête, il faut que ça s'arrête. Il faut que l'ERD comprenne qu'elle n'est pas un bureau d'enquête et qu'il y a d'autres choses de plus importantes à faire pour servir les citoyens», a lancé le premier magistrat, lors d'un entretien accordé au Quotidien, hier.

Il a ajouté qu'il ne convoquera pas les membres du CA de l'OHM, puisqu'il s'agit d'un organisme géré par la Société d'habitation du Québec, et non par la Ville. «Ça peut porter à confusion, parce qu'il y a le mot 'municipal' dans le nom de l'organisme, mais ce n'est pas géré par la Ville. Franchement, dans sa lettre, elle me donnait cinq jours pour convoquer les membres du CA. Ce sont des bénévoles et l'histoire a été réglée. Il y a eu un problème avec un employé, mais il a été réglé. Un moment donné, il faut en revenir», a indiqué Jean Tremblay.

«Si l'ERD veut faire des plaintes, qu'elle en fasse. Mais l'OMH n'est pas de notre juridiction. Josée Néron voit de la fraude partout et ce n'est pas bon pour les citoyens», a conclu le maire de Saguenay, ajoutant que ça ne lui tentait pas de finir sa carrière à la mairie en répondant à une panoplie de demandes d'enquête.

La lettre de Jean Tremblay

J'ai pris connaissance de votre demande concernant une rencontre que vous sollicitez avec les représentants de l'OMH.

D'abord, c'est à la Société d'habitation du Québec d'agir dans un tel cas et ils le savent très bien. Ils n'ont pas besoin de nos conseils pour savoir comment se comporter dans ce dossier, ce qu'ils ont d'ailleurs fait d'une manière exemplaire.

Ensuite, le conseil d'administration de la Société d'habitation du Québec et celui de l'OMH ont toute ma confiance, particulièrement son président Martin Simard, un expert-comptable de grande renommée qui, non seulement agit bénévolement, mais fait preuve d'un grand dévouement.

Il y a dans la société plusieurs organismes qui ont pour mandat de faire des enquêtes et cela ne doit pas devenir notre principale occupation. Si vous avez des doutes sur le comportement d'un organisme, portez plainte aux autorités concernées, ce que vous avez appris à faire, je l'ai constaté, puis retournez au travail pour vos citoyens. Vous semblez croire que vous avez été élu pour enquêter!

C'est le Citoyen que l'on doit servir et lui seul, tous les autres objectifs que l'on recherche, et surtout celui de promouvoir ses ambitions personnelles, sont malsains.

Les cabinets politiques que nous mettons en place actuellement représentent les paiements en taxes de plus de 150 maisons. Nous aurons un jour à rendre compte de ces 800 000$ que nous dépensons chaque année avec l'argent des citoyens à cause de vous.

En terminant Mme Néron, je vous demande de faire un effort pour favoriser une ambiance agréable et productive dans l'intérêt des citoyens, particulièrement ceux de votre quartier afin qu'ils se souviennent de vous comme une personne qui a contribué à les servir plutôt qu'à servir ses propres ambitions.

Merci beaucoup.

Jean Tremblay,

Maire de Saguenay

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer