WonderLAN: la passion du jeu vidéo

Plus de 200 personnes étaient présentes au WonderLAN.... (Photo Le Progrès-Dimanche, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Plus de 200 personnes étaient présentes au WonderLAN. En grande majorité, on y retrouve des garçons, mais quelques filles ressortent du lot.

Photo Le Progrès-Dimanche, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Antoine Lacroix
Le Quotidien

La chaleur qui se dégage du centre social de l'UQAC est la faute de tous les «gamers» qui y sont entassés avec leur matériel, pour la compétition très attendue du WonderLAN.

Plus de 200 personnes y sont réunies pour célébrer les jeux vidéo et pour jouer à League of Legends, Counter-Strike: Global Offensive, Super Smash Bros., Magic: The Gathering, Hearthstone, Heroes of the Storm et Rocket League. «On a voulu battre notre record de 144 participants de l'année dernière et on a réussi, se réjouit l'un des organisateurs, Frédéric Bolduc. On a dû limiter à 200 personnes et on a de nombreux bénévoles.»

La salle fourmille d'activités, tous les participants semblent surexcités et l'ambiance est à la fête.

Tous les joueurs ont à quelques exceptions près ont la même technique de jeu. La figure crispée, concentrée et illuminée par l'écran, une main sur la souris, l'autre sur le clavier, le corps penché vers l'avant. L'intensité est au rendez-vous. Tous ont la même passion, mais surtout, un désir de remporter la partie. Une franche camaraderie se dégage du groupe, les participants n'hésitant pas à se prodiguer des conseils.

Certains sont déguisés en leur personnage fictif favori, d'autres ont plutôt opté pour le confort. En grande majorité, on y retrouve des garçons, mais quelques filles ressortent du lot.

Chacun apporte son matériel, comme sa boîte d'ordinateur, son écran, sa manette, sa souris, son casque d'écoute, explique Frédéric Bolduc. «On a moins de problèmes et les gens ont aussi leur confort», précise-t-il.

Chaque coin de la pièce regroupe les mordus de mêmes jeux. D'un côté, les amateurs de League of Legends, d'un autre, ceux de Counter-Strike. Dans une pièce, plusieurs télévisions offrent la possibilité de jouer une partie de Super Smash Bros.

Projeté sur un écran géant, on peut voir le stream (diffusion en direct) de l'événement diffusé sur le site Internet Twitch, qui permettait de voir l'événement à distance.

Au moment du passage du Progrès-Dimanche, les amateurs parlaient déjà de la nuit à venir. «On va faire une nuit blanche, on n'arrête pas de jouer. Même que depuis qu'on offre cette possibilité, on voit beaucoup de gens s'inscrire pour ça», explique Frédéric Bolduc.

WonderLAN continuera aujourd'hui et prendra fin vers 18 h.

De nombreux prix sont offerts aux gagnants et aux participants.

Champion de «Super Smash Bros» grâce à Peach

Il est tombé dans les jeux vidéo lorsqu'il était petit. William Duchesne est un grand amateur de jeux vidéo et est le gagnant de la compétition de Super Smash Bros du WonderLAN.

L'étudiant en Art visuel a dû battre sept personnes pour être sacré champion. «Je savais que j'aurais un peu de difficulté, j'ai même pensé perdre, parfois, mais j'ai réussi», confie-t-il, le sourire aux lèvres.

La chaleur qui se dégage du centre social de l'UQAC est la... (Photo Nintendo) - image 3.0

Agrandir

Photo Nintendo

Il considère que c'est grâce à la pratique qu'il a pu développer un talent dans Super Smash Bros., le jeu qu'il préfère. «J'y joue depuis que je suis petit et j'ai commencé dans le temps que c'était sur la Nintendo 64», s'exclame-t-il.

Tous jeux et consoles confondus, il estime en moyenne se trouver devant un écran quatre heures par jour.

Son personnage préféré? La princesse Peach! «C'est surprenant, rigole-t-il. Mais aujourd'hui c'est surtout avec Mewtwo que j'ai eu du succès.»

«Moi, je joue tant que j'ai du plaisir. Sinon, ça sert à quoi de jouer?», conclut le jeune homme de vingt ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer