La DG de l'office de Port-Cartier a postulé

L'OMH de Saguenay... (Archives Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque)

Agrandir

L'OMH de Saguenay

Archives Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Parmi les candidatures soumises pour le poste de directeur général de l'Office municipal d'habitation de Saguenay figurait celle de l'actuelle directrice d'un OMH de la région de la Côte-Nord, a appris Le Progrès-Dimanche.

Sabrina Savard estimait posséder les compétences nécessaires pour obtenir le poste, elle qui dirige l'OMH de Port-Cartier depuis maintenant quatre ans. La gestionnaire a obtenu une entrevue, mais le processus s'est arrêté là pour elle.

Originaire de la région, Mme Savard est titulaire d'un baccalauréat en administration et d'un certificat en droit et possède plusieurs années d'expérience dans le domaine de la gestion et de la construction.

«Ce n'est pas à moi de juger s'ils ont fait le bon choix, mais c'est certain que je suis déçue de ne pas avoir obtenu le poste. Cette situation est très dommage», a-t-elle confié.

La semaine dernière, le président de l'Association des locataires d'HLM du Québec, Robert Pilon, a fait une sortie dans les pages du Quotidien pour critiquer le déroulement du processus d'embauche, dont la supervision a été confiée à la firme comptable Mallette. Le président du conseil d'administration de l'OMH de Saguenay, Martin Simard, est comptable chez Mallette. Il était également l'un des trois administrateurs qui ont formé le comité de sélection.

Seulement une quinzaine de curriculum vitae ont été reçus dans le cadre du concours, alors que 162 personnes avaient postulé pour le même emploi en 2002, au moment où le DG sortant, Fernand Houle, a été embauché. M. Houle prendra sa retraite le 31 janvier. Éric Gauthier doit lui succéder à compter du 18 novembre.

L'inaction de la SHQ déçoit

L'inaction de la Société d'habitation du Québec (SHQ), qui encadre les activités des offices municipaux d'habitation de la province, déçoit Robert Pilon.

«Ils ont dit que la décision d'invalider une embauche ne leur revenait pas. Ce n'est pas ce que stipule le Manuel de gestion du logement social, qui dit que la SHQ se réserve le droit de refuser une candidature si elle ne répond pas aux exigences requises ou si le processus de sélection est entaché», a-t-il expliqué.

L'OMH de Saguenay se trouve dans la tourmente depuis qu'il a été révélé que l'Unité permanente anticorruption (UPAC) a enquêté au sujet de présumées irrégularités au printemps dernier. Presque au même moment, le directeur des immeubles a été remercié.

La chef de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD), Josée Néron, a écrit au maire Jean Tremblay cette semaine pour lui demander de convoquer les représentants du CA de l'OMH de Saguenay afin d'entendre leur version des faits dans cette histoire. Le magistrat a répondu qu'il n'avait pas l'intention de provoquer une rencontre et a réitéré son entière confiance envers les conseils d'administration de la SHQ et de l'OMH.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer