Le tapis rouge pour les motoneigistes

Le nouveau relais offrira un service de restauration... (Photo Le Quotidien, Laura Lévesque)

Agrandir

Le nouveau relais offrira un service de restauration dès cet hiver.

Photo Le Quotidien, Laura Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Exit la vieille roulotte de chantier. Les motoneigistes qui emprunteront cet hiver le sentier 23 dans la Réserve faunique des Laurentides pourront se réchauffer dans un chaleureux chalet de bois et admirer la vue à partir d'un nouveau refuge aménagé sur le dessus du mont Apica, à quelque 900 mètres de hauteur.

Sabin Larouche, directeur général de la MRC, Gaétan... (Photo Le Quotidien, Laura Lévesque) - image 1.0

Agrandir

Sabin Larouche, directeur général de la MRC, Gaétan Gagné, président du club, Daniel Simard, responsable du sentier 23, Gaston Fortin, administrateur régional à la Fédération des Clubs de motoneigistes du Québec, Marcel Maltais, administrateur du club de motoneige et gérant du projet et le préfet André Paradis ont dévoilé, jeudi, le nouveau refuge et le relais du mont Apica.

Photo Le Quotidien, Laura Lévesque

L'attraction principale demeure la vue qu'offre le refuge.... (Photo Le Quotidien, Laura Lévesque) - image 1.1

Agrandir

L'attraction principale demeure la vue qu'offre le refuge. Une vue imprenable sur un enchevêtrement de montagnes et de vallées. 

Photo Le Quotidien, Laura Lévesque

«Historiquement, ce sentier a toujours été connu comme une porte d'entrée pour les motoneigistes. Mais on n'avait pas la bonne façon de les accueillir avec les installations qu'on avait. Je peux vous dire que cette année, ils ne seront pas déçus. Ils seront accueillis avec le tapis rouge. Le relais, le site d'observation, les arches annonçant la région. Les gens seront impressionnés», assure Daniel Simard, responsable du sentier 23 au club de motoneigistes Lac-Saint-Jean.

L'organisation bénévole disposait d'un budget d'environ un demi-million$ pour la réalisation de ces travaux. Produits Boréal d'Alma a décroché le contrat de construction du chalet et Menuiserie Saint-Henri a fabriqué le refuge qui a été transporté sur le dessus du mont, à l'endroit même où se trouvaient les boules de radar de la défunte base militaire intégrée au Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (NORAD). D'ailleurs, des panneaux d'interprétation rappelant l'histoire du village militaire érigé à l'époque de la guerre froide seront installés dans le chalet d'accueil.

Mais l'attraction principale demeure la vue qu'offre le refuge. Une vue imprenable sur un enchevêtrement de montagnes et de vallées.

Beau pour la visite

«Les gens vont pouvoir monter par un nouveau sentier qui mène au dessus du mont Apica et avoir accès à cette vue. C'est un attrait spectaculaire», exprime M. Simard, ne se lassant pas de ce paysage forestier.

La majeure partie de la facture est assumée par Ottawa. Le montant exact sera dévoilé sous peu. La MRC Lac-Saint-Jean-Est a quant à elle injecté près de 100 000$ dans ce projet et 75 000$ pour l'aménagement d'un sentier.

«Le but était d'aider le club de motoneige. Mais on a aussi investi, car on voulait identifier la porte d'entrée de notre MRC. C'était important pour nous d'avoir une belle image de marque lorsque les touristes arrivent ici. Oui, on se met beau pour la visite. Mais pour nous aussi. Il y a un élément de fierté et un sentiment d'appartenance dans tout ça. On l'a constaté avec tous les bénévoles qui se sont impliqués dans ce projet», rappelle le préfet de la MRC, André Paradis.

Le tout nouveau relais a une capacité d'accueil d'une cinquantaine de personnes. Le relais offrira un service de restauration et de l'essence. Le concessionnaire des lieux n'a pas encore été déterminé, mais plusieurs personnes se sont montrées intéressées à exploiter les lieux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer