CIUSS: une première séance dans le calme

Richard Hébert a exigé l'ajout d'un représentant de... (Photo Le Quotidien, Laura Lévesque)

Agrandir

Richard Hébert a exigé l'ajout d'un représentant de Dolbeau-Mistassini au conseil d'administration du CIUSSS.

Photo Le Quotidien, Laura Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien


En dépit de la grogne dans le milieu de la santé, la première séance publique du conseil d'administration du Centre intégré universitaire de santé et de service sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean s'est tenue dans le calme, hier soir, à Alma. La salle était bondée d'infirmières, de présidents syndicaux et de représentants de Dolbeau-Mistassini. Mais peu de questions ou de critiques ont été adressées aux quelque 20 membres qui composent le conseil d'administration.

« On tenait à assister à la première séance pour voir comment fonctionne cette nouvelle machine. On n'est pas là pour faire du grabuge. Mais ça ne veut pas dire qu'à la deuxième séance on ne sera pas plus bruyants », a laissé tomber une infirmière, interrogée par Le Quotidien.

Comme prévu, le maire de Dolbeau-Mistassini s'est déplacé pour demander en personne l'ajout d'un représentant de sa ville au sein du nouveau conseil en plus d'une rencontre avec la présidente, la Robervaloise France Guay. Les échanges entre les deux sont demeurés calmes, mais froids.

« On souhaite avoir une voix qui représente notre milieu », a insisté le maire Hébert.

La présidente n'a pas pris position sur la question du maire dolmissois, l'invitant plutôt à lui formuler une demande par écrit. Ce qui a été fait par la ville, mais la lettre n'aurait pas encore atterri sur le bureau de Mme Guay. Le maire devrait donc rencontrer en privé la présidente pour discuter des préoccupations de Dolbeau-Mistassini.

Quant aux prochaines séances ordinaires du conseil, ils se déplaceront dans les grandes villes et arrondissements de la région. La prochaine rencontre se déroulera le 9 décembre à l'hôpital de Jonquière.

Un déficit de 500 000 $ s'annonce

À cinq mois de la fin de l'année financière, le tout nouveau CIUSSS prévoit un déficit de près d'un demi-million $. Une situation « préoccupante qui nécessite une attention particulière », selon Michel Martel, directeur des ressources financières de la jeune organisation, qui a présenté hier soir son plus récent rapport.

Mais la direction a toutefois bon espoir d'arriver à l'équilibre budgétaire. Sur un budget de quelque 700 millions $, le déficit représente une infime partie. Cependant, ces prévisions tiennent compte de tous les projets d'optimisation qui sont en cours ou en voie de l'être. Si ces nouvelles façons de faire échouent, le déficit pourrait gonfler rapidement.

« Il existe un risque financier lié à la non-réalisation de certains projets d'optimisation. Un suivi étroit a été instauré afin de s'assurer de leur réalisation ou de leur remplacement dans le cas contraire », a expliqué M. Martel.

Des réponses qui n'ont cependant pas rassuré la présidente du syndicat des professionnels de la santé du Centre de santé et des services sociaux (CSSS) de Chicoutimi, Martine Côté, qui était présente à la première séance du CIUSSS. Cette dernière anticipe de nouvelles compressions.

« Donc si je comprends bien, on n'a pas encore tout vu? », a-t-elle questionné, sans toutefois obtenir plus de réponses.

Le déficit de 494 207 $ est plus élevé que celui envisagé il y a à peine deux mois. En effet, le déficit est principalement dû à une hausse du taux d'absentéisme. La direction n'avait pas prévu autant d'employés en arrêt de travail. Des épuisements dus à la réforme du réseau de la santé?

« Il y a une hausse du taux d'absentéisme. Plus que ce qu'on avait budgété. On pourrait formuler différentes hypothèses. Mais ce qu'on sait, c'est que l'absentéisme c'est cyclique. On sait très bien que d'une année à l'autre, ça peut fluctuer. Il faut toutefois s'y attarder », a indiqué la présidente-directrice générale du CIUSSS, Martine Couture.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer