GNL déposera ses avis de projet

Une étape réglementaire importante sera bientôt franchie en... (Archives Le Quotidien, Normand Boivin)

Agrandir

Une étape réglementaire importante sera bientôt franchie en vue de l'implantation à Grande-Anse d'une usine de liquéfaction de gaz naturel.

Archives Le Quotidien, Normand Boivin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

La société GNL Québec s'apprête à déposer auprès des autorités gouvernementales provinciales et fédérales ses avis de projet, une étape réglementaire importante en vue de l'implantation à Grande-Anse d'une usine de liquéfaction de gaz naturel destiné aux marchés d'exportation. Ce projet estimé à 7,5 G$ pourrait se concrétiser en 2021 si tout va pour le mieux.

Invitée à faire point sur l'état d'avancement du projet, Marie-Claude Lavigne, directrice des affaires publiques chez GNL Québec, a déclaré que ce n'est qu'une question de jours avant que les avis ne soient déposés auprès de l'Agence canadienne d'évaluation environnementale et de la Direction des évaluations environnementales du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la lutte contre les changements climatiques (MDDELCC). «Il s'agit d'une étape réglementaire qui détaillera le projet d'un point de vue technique et qui démarrera le processus des études environnementales.»

En plus des objectifs du projet, les avis de dépôt seront accompagnés des composantes, du procédé utilisé, des activités et les variantes et choix technologiques et des projets connexes. Les principales sources d'impacts et les rejets potentiels dans l'environnement seront également abordés tout comme les activités de consultation de même que le calendrier de réalisation.

L'été dernier, des études de base ont été faites pour caractériser les terrains du site potentiel qui recevra l'usine de liquéfaction, les réservoirs de stockage et le terminal maritime en plus d'un gazoduc d'un diamètre de 42 pouces et de 650 kilomètres de longueur jusqu'à Saguenay. D'autres études techniques et d'ingénierie sont en cours, mais elle refuse de divulguer leur nom pour le moment.

Comités consultatifs

À la suite de la réponse positive obtenue par l'Office national de l'énergie, qui autorise l'exportation de 568 milliards de pieds cubes de gaz par année, GNL Québec a mis sur pied trois comités consultatifs, dont l'un a débouché, en mai dernier, sur la signature d'une entente de collaboration avec les nations innues. Un second comité sera formé et comprendra des citoyens, des représentants de municipalités, de l'industrie touristique, des institutions de formation, d'organismes socio-économiques, représentants jeunesse, gestionnaires de risques et autochtones. Ce comité aura pour mandat d'établir une communication claire entre GNL Québec sur l'avancement du projet et les résultats des études, tout en permettant aux parties prenantes d'exposer leurs observations et préoccupations ainsi que des mesures d'atténuation et d'optimisation pendant le développement du projet.

Mme Lavigne convient qu'en analysant le contexte énergétique mondial, les marchés ne sont pas géniaux, mais elle ajoute que le projet de Grande-Anse se compare à d'autres qui sont en gestation en Amérique du Nord avec un coût de construction moyen. Elle précise que la présence d'infrastructures déjà aménagées (routes, desserte maritime, train, etc.) ainsi qu'une température moyenne basse procure à Saguenay un avantage comparatif important par rapport à d'autres projets à être implantés au milieu de nulle part. Mme Lavigne affirme qu'en Colombie-Britannique, une vingtaine de projets sont en gestation, mais aucun n'a atteint la décision finale d'investissements. «Ce sont des projets étalés sur plusieurs années. Compte tenu du prix du gaz naturel liquéfié, personne n'est intéressé à signer des contrats d'approvisionnement à long terme. Toutefois, compte tenu des changements politiques qui surviennent en Europe, elle prétend que ce marché continue d'être d'intérêt puisque les Européens souhaitent diversifier leurs sources d'approvisionnement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer