En bref

Des centaines de personnes se sont déplacées, mardi... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Des centaines de personnes se sont déplacées, mardi soir, au Delta Jonquière, pour la tenue de l'assemblée générale conjointe de la coalition du Régime agréé de pension de Rio Tinto Alcan (RAPRTA).

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des centaines de personnes se sont déplacées, hier soir, au Delta Jonquière, pour la tenue de l'assemblée générale conjointe de la coalition du Régime agréé de pension de Rio Tinto Alcan (RAPRTA).

Assemblée RTA

Selon Alexandre Fréchette, président du syndicat des Métallos d'Alma, la rencontre avait pour but de faire un rapport d'étape aux membres.

«Nous prenons une pause dans le dossier de la négociation des régimes de retraite pour faire le point. Nos membres sont présents massivement et très attentifs», a souligné M. Fréchette en fin de soirée, alors que l'assemblée était toujours en cours. Il a d'ailleurs confirmé la tenue d'un vote, sans toutefois pouvoir entrer dans les détails puisqu'une deuxième rencontre aura lieu jeudi soir, à 19h15, à l'hôtel Universel d'Alma.

«Nous ne pouvons pas commenter le contenu de l'assemblée parce que ce ne sont pas tous nos membres qui ont eu l'information.»

De la fumée au barrage Chute-Garneau

Les pompiers ont été appelés à rendre au barrage de la Chute-Garneau, situé au 2443 rang Saint-Pierre, hier soir, pour la présence de fumée.

Une fois arrivés sur les lieux, ils ont constaté qu'une tête de turbine avait surchauffé. Ils ont été sur les lieux une quarantaine de minutes, le temps de s'assurer qu'il n'y avait aucun danger d'incendie. Selon le chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Saguenay, Francis Desjardins, des responsables d'Hydro-Jonquière se sont rendus sur place pour vérifier l'état des installations.

Un radar pédagogique à Roberval

Un radar pédagogique a été installé sur le boulevard Marcotte, à Roberval, dans la zone scolaire de l'école Benoît-Duhamel. Le but du ministère des Transports du Québec (MTQ) n'est pas de donner des contraventions, mais d'influencer à la baisse la vitesse des conducteurs.

Le projet pilote touche six villes à travers le Québec. En plus de Roberval, Saint-Jean-sur-Richelieu, Léry, Lac-Saguay, Saint-Georges-de-Beauce et McMasterville ont reçu des radars pédagogiques.

L'appareil indique la vitesse et affiche un court texte encourageant les usagers de la route à ralentir lorsque la limite est dépassée. L'affichage de la vitesse est en vert lorsque la limite est respectée, en jaune lorsqu'elle est légèrement dépassée et en rouge lorsqu'elle est modérément ou largement dépassée.

Dans un communiqué, le MTQ rappelle qu'en «affichant en temps réel la vitesse du conducteur et en lui rappelant une brève consigne s'il roule à une vitesse qui dépasse la limite permise, ce type de radar l'amènera à réfléchir et devrait l'inciter à ralentir».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer