JCW à L'Hopera: ambiance bestiale et survoltée

Emilio a la vie dure contre Tom Leblond... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

Emilio a la vie dure contre Tom Leblond (en rouge).

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Antoine Lacroix
Le Quotidien

À 20 h hier, dans un chapiteau installé dans le stationnement de la microbrasserie L'Hopera de Jonquière, plus de 400 personnes ont réclamé non pas des bonbons, mais bien des combats, du sang et de la violence, alors que le gala de lutte «Cauchemar à L'Hopera» s'est déroulé.

L'Hopera et la Jonquière Championship Wrestling (JCW) ont bien réussi leur pari en organisant une soirée de lutte en même temps que la soirée d'Halloween.

Le chapiteau bondé accueille des hommes et des femmes de tous âges, la plupart étant déguisés pour l'événement. Certains poussent l'audace à être à l'effigie de leur lutteur favori.

Les spectateurs sont déchaînés avant même que l'événement commence, trop énervés que les combats débutent. Ils crient toutes les obscénités et insultes leur passant par l'esprit, peut-être échaudés par la bière qui coule à flots, gracieuseté de l'Hopera. L'ambiance est survoltée et bestiale. «On veut de la lutte», scandent-ils tous à l'unisson.

De la musique de type métal se fait entendre. Les amateurs sont aussitôt comblés.

NoD fait son entrée, prêt à affronter Jim Harrisson pour le championnat provincial. Mais Harrisson est prêt à tout pour protéger sa ceinture.

Le combat est violent, les claques et les coups résonnent lourdement dans le chapiteau, au grand plaisir des amateurs, qui en réclament toujours plus.

L'arbitre ne l'aura pas eu facile, se faisant rabrouer à de nombreuses reprises par la foule. «Tu ne sais pas compter jusqu'à trois», sont-ils convaincus.

Au terme du combat, Jim Harrisson conserve son titre, mais ne l'aura pas eu facile.

Le second combat se déroule entre Tom Leblond et Emilio. Ce dernier, le favori de la foule, se fait donner la vie dure. Cependant, il réussit à reprendre l'ascendant sur son adversaire en provenance de Montréal et remporte la confrontation, encouragé fortement par le public.

Cette troisième bataille opposant Iron Mike à Matt Angel est plus que spectaculaire. Matt Angel semble littéralement voler et accomplit d'impressionnantes figures gymnastiques, mettant au tapis son ennemi à de nombreuses reprises. «L'ange» l'emporte difficilement, faisant par ailleurs un atterrissage très douloureux à l'entrejambe, directement sur une clôture.

Un des moments les plus attendus de la soirée permet aux amateurs d'observer de la violence à l'état pur. Il s'agit du Battle Royale d'Halloween, où neuf lutteurs s'affrontent pour conquérir l'arène et devenir le roi. Dès qu'un lutteur sort du ring, il est éliminé. Chaque minute, un lutteur supplémentaire s'ajoute à la bataille. Le combat pour le titre de roi oppose Scottish UFO, Casual Sam, Thomas Justice, Tony Tremblay, Fink, Tom Leblond, Jim Harrisson, Emilio et Iron Mike.

Les spectateurs ne savent plus où donner de la tête, car l'arène est remplie à ras bord très rapidement et plusieurs mini-confrontations s'offrent à eux.

On sent que Jim Harrisson est la cible de ses adversaires. Ils souhaitent sortir de l'arène le «Seigneur des lutteurs», comme l'appelle le public.

Pourtant il est un des derniers à quitter le ring et vendra chèrement sa peau. Les deux derniers lutteurs sont Scottish UFO et Tony Tremblay.

Scottish UFO l'emporte, mais sa victoire ne fait pas l'unanimité, car plusieurs l'ont vu se faire évincer de l'arène et revenir en catimini. Le populaire lutteur Paul Goliath viendra lui régler son compte, pour lui apprendre à ne plus tricher.

Heure de tombée oblige, Le Progrès-Dimanche n'a pas pu assister à tous les combats. Au moment de quitter, il restait deux combats, soit celui par équipe entre Matt Falco, Franky Boy et le PDG de la JCW Frank de Boss contre Paul Goliath et Judas.

Aussi, le clou de la soirée, la confrontation très attendue entre D-Generate et Dann Damage.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer