Des sucreries pour tout le monde

Plusieurs enfants ont passé l'Halloween dans la région... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

Plusieurs enfants ont passé l'Halloween dans la région hier.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Antoine Lacroix
Le Quotidien

Hier, les rues du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont été envahies de hordes de sorcières, de zombies, de Pikachu et de Reines des Neiges ne souhaitant qu'une seule chose : se mettre des sucreries sous la dent. Les adultes ont répondu à leurs demandes incessantes, remplissant leurs sacs de chocolats, de guimauves et de suçons.

Certains, plus hardis et plus vieux, ont couru de maison en maison avec leurs copains pour remplir leur sac. Tandis que d'autres, plus réservés et plus jeunes, ont été accompagnés par papa et maman, leur tenant la main et se cachant à la moindre frousse. Des enfants en étaient à leur première Halloween, parcourant les rues en poussette, observant tout ce qui défilait à leurs côtés, l'air ahuri.

Le Progrès-Dimanche s'est rendu entre autres à Laterrière, où la voie publique était bondée de gens et surtout d'enfants. Plus de 1000 personnes devaient être sur les lieux, les bords de rue regorgeant de voitures. Sur la rue de la Moisson, les Fous du roi se trouvaient sur place, faisant de l'animation pour les enfants. Les cracheurs de feu ont beaucoup retenu l'attention de la part des Tortues Ninja, des pirates et des Batman, qui sursautaient à la vue des impressionnants jets de flammes. Une machine infernale laissait échapper de la fumée et des feux d'artifice. «Attention! Ça va peut-être exploser, reculez», avertissaient les animateurs, avec un air ricaneur.

Dimitri, 4 ans, Spider-Man pour l'occasion, était plus qu'emballé devant ce spectacle. «J'adore ça. Les cracheurs de feu sont cool. Ce soir, je vais manger beaucoup de bonbons», s'est exclamé le jeune homme.

«Mais vas-tu t'en garder jusqu'à la prochaine Halloween?», lui a demandé le représentant du Progrès-Dimanche. «Bien là, oui!, a-t-il répondu, du tac au tac. Mais je ne peux pas te garantir.»

Le jeune Dimitri pense déjà qu'il se transformera en pompier, l'année prochaine. Mais il a avoué qu'il a encore le temps de changer d'idées.

La plupart des maisons étaient illuminées et décorées de citrouilles, de pierres tombales ou de toiles d'araignées. De la musique jouait en trame de fond, mais on pouvait distinguer souvent Thriller de Michael Jackson ou la chanson du film Ghostbusters. Tout le monde avait un sourire accroché au visage, le temps n'étant pas trop froid si on était habillé convenablement.

«Je pense que c'est un des coins les plus courus à Saguenay, ici, a indiqué Geneviève Gagnon, de Saint-Honoré. Je viens tout le temps ici parce que mes parents y habitent. J'ajoute mes bonbons aux leurs qu'ils vont distribuer.»

Mme Gagnon estimait à 200 $ le montant de toutes les friandises achetées et le stock se serait écoulé en un peu plus d'une heure, tellement il y avait de gens à Latterière.

Aucun débordement à signaler

La police de Saguenay et la Sûreté du Québec n'ont signalé aucun débordement pour la soirée de l'Halloween.

«Tout s'est déroulé dans l'ordre, on avait beaucoup d'effectifs sur le terrain et les gens ont apprécié de nous voir autant présents. Aucun incident à signaler», a souligné le lieutenant Stéphane Martel, de la police de Saguenay. Même son de cloche du côté de la SQ.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer