Sauvé d'un trou de boue

L'homme s'est retrouvé prisonnier d'un trou d'une profondeur... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

L'homme s'est retrouvé prisonnier d'un trou d'une profondeur d'au moins deux mètres.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Antoine Lacroix
Le Quotidien

De la terre se serait affaissée sur un homme d'une quarantaine d'années alors qu'il effectuait des travaux de creusage, hier en avant-midi, dans le rang Saint-Benoît à Jonquière. Il s'est donc retrouvé prisonnier d'un trou d'une profondeur d'au moins deux mètres et les services d'urgence ont été dépêchés pour le sortir de sa fâcheuse position.

«Pour une raison inconnue, l'homme se trouvait dans le trou et de la terre lui a déboulé sur l'épaule, explique le lieutenant de la police de Saguenay, Mathieu Perron. Il ne pouvait plus sortir, car il n'avait pas assez de force dans les bras et que c'était de la boue très liquide qui créait un phénomène de succion.»

Les policiers, craignant ne pas être capables de l'extirper du trou, ont fait appel aux pompiers «qui ont la formation nécessaire pour réaliser ce genre de sauvetage». «Deux minutes plus tard, l'opération a été annulée, on avait plus besoin d'eux», dit Mathieu Perron.

C'est grâce à l'intervention de trois voisins que l'homme a pu être sorti rapidement. Il fallait agir vite, car le trou se remplissait peu à peu d'eau. Ils ont utilisé des cordes et des harnais. «Entre voisins, on s'aide. Quand l'un est mal pris, les autres viennent à l'aide», affirme l'un d'eux, les vêtements tachés de boue, qui ne s'est pas identifié.

Le malchanceux s'en est sorti avec des blessures légères, mais a tout de même été conduit à l'hôpital de Jonquière pour s'en assurer, selon le lieutenant Perron. Antoine Lacroix

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer