Vigile de 24 heures

Des professionnelles en soins de la Fédération interprofessionnelle... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Des professionnelles en soins de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec - FIQ de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont réalisé une vigile de 24 heures devant les bureaux du député de Roberval, Phillipe Couillard.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Des professionnelles en soins de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec - FIQ de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont effectué une vigile de 24 heures pour marquer leur indignation et leur inquiétude face aux compressions budgétaires qui risquent de perturber les soins de santé dans la région.

À tour de rôle, des infirmières et des professionnels se sont regroupés près des bureaux du député de Roberval pour indiquer qu'elles sont prêtes à le rencontrer, peu importe l'heure du jour ou de la nuit.

Malgré le froid, une quinzaine de courageuses ont bravé le froid durant la nuit en se réchauffant autour d'un feu.

«Des compressions budgétaires de 18 M$ ont été imposées au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean cette année et on nous a annoncé des coupes de 20 M$ en 2016. M. Couillard ne peut plus continuer à charcuter ainsi le budget alloué aux établissements de santé, surtout dans sa propre circonscription où les impacts seront majeurs. On est extrêmement inquiètes pour les services à la population», a lancé Pauline Paradis, porte-parole de la Fédération au Lac-Saint-Jean.

Elle regrette qu'après huit demandes d'entretien avec le député de Roberval, les présidentes de syndicats non pas été en mesure de lui parler. Un manque d'ouverture qui déçoit. «En plus de ne rien entendre, il est complètement muet», a déploré Pauline Paradis.

«Notre objectif est d'assurer la qualité et la sécurité des soins de santé et cela passe par des conditions de travail adéquates pour les professionnelles en soins qui sont la véritable première ligne de la santé au Québec. Je profite de l'occasion pour interpeller M. Couillard afin qu'il fasse pression sur ses collègues, messieurs Barrette et Coiteux, pour que ceux-ci prêtent enfin attention aux demandes de la FIQ», a ajouté Linda Bouchard, la vice-présidente de la Fédération, qui s'est déplacée pour cette vigile.

D'autres manifestations sont à prévoir au cours des prochaines semaines.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer