Saint-Prime investira 1,6 million$

L'hôtel de ville sera rénové et agrandi pour... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

L'hôtel de ville sera rénové et agrandi pour mieux répondre aux besoins des citoyens et de l'administration municipale.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Saint-Prime va investir 1,6 million$ pour construire une caserne de pompiers et agrandir et améliorer l'hôtel de ville.

L'hôtel de ville, qui à une quarantaine d'années, ne convient plus aux exigences de la municipalité. Le fait que la caserne y soit attenante suscite des inconvénients.

«Nous manquons de place. Il y a même des bureaux avec deux employés. Nous avons aussi une problématique avec la qualité de l'air et une accessibilité aux personnes à mobilité réduite, inadéquate», a mentionné le maire Lucien Boivin.

La ville a donc planché, depuis deux ans, sur un projet pour agrandir de 30 pieds l'édifice municipal, tout en transformant la caserne pour y aménager des bureaux.

«Ça va être plus spacieux. Je considère que ce n'est pas un luxe pour mieux accueillir nos citoyens et offrir un espace de qualités à nos huit employés», a-t-il justifié.

Pour ce qui est de la caserne, elle sera construite dans le parc industriel. Elle aura une superficie de 44 par 72 pieds. Le nouvel emplacement n'aura pas de répercussions sur la rapidité d'interventions des sapeurs.

Le projet va se concrétiser parce que la municipalité s'est qualifiée pour obtenir une aide financière du gouvernement qui couvrirait 65% des coûts de rénovation de l'hôtel de ville et de construction de la caserne. Sans cette aide, le maire Boivin n'aurait pas été de l'avant.

«Ce n'est pas de l'argent que nous pourrions utiliser à d'autres fins comme la réfection de route. On va rentabiliser l'investissement à son maximum», indique-t-il.

Les travaux pourraient débuter en avril pour se terminer à la mi-juillet.

Qualité de vie et développement économique

Saint-Prime veut améliorer son développement économique en tablant sur l'agroalimentaire et la qualité de vie pour attirer de nouvelles familles.

Ces deux éléments font partie des pistes d'action que veut mettre de l'avant la localité dans le cadre de sa planification stratégique. Cette démarche, entreprise il y a deux ans, va culminer par un dépôt aux citoyens d'ici quelques semaines.

«Nous voulons nous projeter dans le temps et faire une planification sur dix ans. Notre municipalité a des défis et nous croyons être en mesure de les relever, mais pour ça, il faut savoir où l'on s'en va», indique le maire Lucien Boivin.

La municipalité veut devenir plus attractive. En plus de faciliter le développement domiciliaire, la localité va poser des actions pour améliorer la qualité de vie en tentant d'offrir encore plus de services à la population. «Nous avons accueilli une dizaine de nouvelles familles cette année. Nous voulons que ça se poursuive. Pour ce faire, nous allons disposer du développement domiciliaire au club de golf, mais aussi ailleurs dans la municipalité», informe le magistrat.

Pour ce qui est du volet économique, la municipalité mise sur l'agroalimentaire. Fort de la présence de la boucherie et de la Fromagerie Perron, en plus de nombreux agriculteurs, le maire veut poser des actions pour que d'autres investissements se réalisent. «C'est un peu une force tranquille. Il y a trois fermes qui ont investi des millions pour robotiser et améliorer leur productivité, nous voulons que ça continue», plaide-t-il.

Les deux festivals présentés sur le territoire de Saint-Prime vont bien. Celui du fromage et le Coup de grâce musical reviendront en 2016.

«La deuxième édition du festival du fromage a été un succès. Nous avons reçu 3800 personnes malgré qu'il faisait très beau et très chaud. Le festival a connu un léger déficit. L'an prochain, il va y avoir des nouveautés, dont une petite ferme pour les jeunes», a mentionné Lucien Boivin.

Pour ce qui est du Coup de grâce, la 8e édition a été un succès et la municipalité va encore soutenir le promoteur, car elle constate que de nombreux festivaliers proviennent de partout en région et même d'ailleurs en province.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer