Saguenay en bouffe: des participants fidèles

Stéphane Modat, jeune chef du Château Frontenac connu... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Stéphane Modat, jeune chef du Château Frontenac connu pour son passage à l'émission Les Chefs, proposait un atelier, hier, aux visiteurs du Salon des produits régionaux en collaboration avec Saguenay en bouffe.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le voyage gustatif autour du monde que proposait la 27e édition de Saguenay en bouffe s'est conclu, hier, mais l'organisation pense déjà à l'an prochain, inspirée par le succès des ateliers culinaires proposés et une participation constante.

Invité à tracer un bilan de l'événement, le coordonnateur de Saguenay en bouffe, Charles Boudreault, n'était pas en mesure de fournir l'achalandage exact. «Nous allons faire le bilan et la compilation en début de semaine. Mais je peux vous dire que nous allons sans doute rencontrer les chiffres de l'an passé, ce qui vient confirmer, une fois de plus, que nous avons un noyau fort de participants, qui reviennent chaque année. On a notamment beaucoup de gens d'Alma et du Lac-Saint-Jean. Sur les pages Facebook des restaurants participants, les commentaires sont excellents», a-t-il affirmé.

L'an passé, 10 200 clients avaient découvert des saveurs du monde dans le cadre de Saguenay en bouffe. Encore une fois, la deuxième fin de semaine a été particulièrement populaire.

Selon Charles Boudreault, les démonstrations proposées dans le cadre du Salon des produits régionaux ont également été un franc succès. Les chefs invités, Thierry Daraize, Martin Juneau et Stéphane Modat, ont proposé des ateliers à l'hôtel Le Montagnais.

«C'est la deuxième année qu'on s'associe avec eux. Nous avions trois chefs invités. Ç'a été très bénéfique pour les producteurs. La cuisine, c'est la vie de ces chefs. Ils sont repartis avec des paniers de produits d'ici», a fait valoir le coordonnateur de Saguenay en bouffe. À son avis, une telle initiative peut permettre de faire voyager des produits d'ici dans les meilleures cuisines du Québec.

D'ailleurs, pour la 28e édition de l'événement, l'organisation compte offrir encore plus d'ateliers, en profitant notamment d'un nouveau partenariat avec Eugène Allard et l'école de cuisine Le Fruit de ma passion.

Quant aux menus, Saguenay en bouffe continuera de suivre les tendances et les désirs du public, promet Charles Boudreault.

Lors de cette 27e édition, douze restaurants ont proposé un voyage gustatif autour du monde, avec des menus inspirés de dix pays.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer