Pierre Lavoie relève un nouveau défi

De nombreuses familles ont répondu favorablement à l'appel... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

De nombreuses familles ont répondu favorablement à l'appel de l'équipe du GDPL. Une autre marche aura lieu aujourd'hui à Montréal.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Après le vélo, c'est maintenant au tour de la marche de «contaminer» positivement la population de la région et de l'ensemble du Québec. Hier, près de 5000 personnes de tous âges ont pris part à la première édition saguenéenne de la Grande marche du Grand défi Pierre Lavoie (GDPL).

Avant le départ, prévu pour 10h30, des centaines de personnes s'étaient réunies devant la scène de la zone portuaire, où la spécialiste de l'activité physique, Josée Lavigueur, réchauffait les corps et les esprits en compagnie de danseurs dynamiques. Une brochette de dignitaires comme le maire de Saguenay, Jean Tremblay, le député de Chicoutimi-Le Fjord, Denis Lemieux, et le président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), Louis Godin, se sont adressés à la foule, laquelle avait manifestement de l'énergie à revendre. La table était mise pour l'entrée en scène du père du GDPL, celui que plusieurs considèrent comme le gourou des saines habitudes de vie au Québec et au Canada, Pierre Lavoie.

«C'est un rêve de réussir à embarquer toute la population comme ça. Je me rappelle en 1999 quand j'ai pédalé pour la première fois pour l'acidose lactique. Aujourd'hui, l'héritage de Laurie et de Raphaël, on le voit ici. Il est partout à travers le Québec et le Canada», a déclaré le sportif, faisant référence à son fils et à sa fille, emportés par la maladie dans les années 90.

Lors d'une entrevue réalisée quelques minutes avant que soit donné le coup d'envoi de la marche, Pierre Lavoie s'est réjoui de voir que la Belle Province est en voie de devenir la première société moderne à prendre le grand virage de la prévention en matière de santé.

«Aujourd'hui, les médecins ne sont pas dans leurs cabinets, ils sont dans la rue. C'est motivant et rassurant de savoir qu'il y a dorénavant 8800 médecins au Québec qui prescrivent l'activité physique à leurs patients. Ils vont continuer d'en prescrire pendant trois ans. Au total, ce sera plus de 3 millions de prescriptions qui seront remises», a-t-il mis en relief.

Le GDPL s'est d'ailleurs associé à la FMOQ, une entente gagnante en tous points, selon Pierre Lavoie.

Le père du Grand Défi Pierre Lavoie a... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie) - image 2.0

Agrandir

Le père du Grand Défi Pierre Lavoie a pris part à la première édition de la Grande marche à Saguenay. L'homme de fer était heureux de voir qu'autant de gens avaient décidé de participer à l'activité.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Clinique

Ils étaient des dizaines parmi la foule à arborer le dossard bourgogne qui permettait d'identifier les médecins. Plusieurs d'entre eux étaient venus marcher avec des collègues ou même des patients.

Pour les omnipraticiennes de la Clinique médicale de Chicoutimi-Nord, il n'était pas question de rater la toute première édition de la Grande marche. Les docteures Karine Leroux, Sylvie Lemieux, Caroline Auger et Julie Gignac ont remis plusieurs ordonnances d'activité physique à leurs patients depuis le mois de septembre.

Hier, les médecins avaient la conviction de contribuer à quelque chose de grand.

«J'ai un patient qui est venu marcher aujourd'hui. Au début, je lui ai prescrit 20 minutes de marche par jour. Les résultats sont tangibles. Je ne m'attendais pas à cela aussi rapidement», a indiqué Sylvie Lemieux, avant d'entreprendre le parcours avec ses collègues. Deux boucles étaient offertes aux participants: 5 km ou 7 km.

Environ 5000 personnes ont marché pendant cinq ou... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie) - image 3.0

Agrandir

Environ 5000 personnes ont marché pendant cinq ou sept kilomètres à l'occasion de la Grande marche du Grand Défi Pierre Lavoie, hier à Chicoutimi.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Des participants de partout

Même si Montréal aura sa propre Grande marche aujourd'hui, un événement auquel 7000 personnes sont attendues, cela n'a pas empêché des gens de l'extérieur de venir parcourir les rues du centre-ville de Chicoutimi à pied.

C'était notamment le cas du Dr Claude Saucier, dont la fille, Marie-Claude, est médecin à Alma. Les quatre petits-enfants du généraliste originaire de Laval et ancien vice-président de la FMOQ faisaient partie du groupe de marcheurs. Il faut d'ailleurs souligner le caractère familial de l'activité d'hier. Les jeunes, présents en très grand nombre, semblaient tous très heureux d'y être.

«On sème des graines pour le futur. On sent l'intérêt des jeunes et on le voit parce que les inscriptions pour le volet scolaire du GDPL débordent», a signifié Pierre Lavoie. Un heureux problème, a convenu l'homme de fer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer