CIUSS: Cloutier interpelle Barrette

Alexandre Cloutier a eu un échange vigoureux avec... (Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Alexandre Cloutier a eu un échange vigoureux avec le ministre de la Santé Gaétan Barrette au sujet de la nomination d'un représentant de Dolbeau-Mistassini au conseil d'administration du CIUSS.

Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Interpellé de toute part, le ministre de la Santé Gaétan Barrette refuse de nommer un représentant de Dolbeau-Mistassini au conseil d'administration du CIUSS parce que ça contreviendrait à la loi.

Pour une deuxième journée d'affilée, l'opposition officielle a questionné le ministre à ce sujet. Le député de Lac-Saint-Jean Alexandre Cloutier a invité le député de Roberval, Philippe Couillard, à se lever et donner des explications.

«On a un autre bel exemple de l'incompréhension du gouvernement actuel. Le ministre de la Santé nous a dit, là, que, pour lui, il n'y avait rien de grave dans le fait que les gens de Dolbeau ne soient pas représentés au nouveau conseil d'administration à Chicoutimi, à 140 kilomètres. Les gens de Dolbeau, là, ce qu'ils veulent, c'est pouvoir parler à des gens qui comprennent leur réalité. Est-ce que le député de Roberval peut se lever, défendre les gens de chez nous pour s'assurer qu'on a une représentation des gens du Lac-Saint-Jean?», a-t-il questionné hier matin à l'Assemblée nationale.

La loi respecté

C'est plutôt Gaétan Barrette qui a répondu. Il n'a démontré aucune ouverture.

«N'ayant pas dit que je ne trouvais rien de grave, j'ai par contre dit que j'avais respecté la loi, la loi qui prévoit que les nominations des membres indépendants soient faites par un comité indépendant, qui fait une sélection, qui la présente au ministre, le ministre choisissant. La loi aussi exigeant que tous les RLS, les réseaux locaux de services, soient représentés au conseil d'administration - et les réseaux locaux sont évidemment des sous-divisions de la région. Et il se trouve que tous les réseaux locaux sont représentés au conseil d'administration. Et notamment, la présidente, M. le Président, vient de Roberval. La loi ne prévoit pas qu'il y ait, par installation, un représentant. La loi a été respectée», a-t-il répondu en chambre.

Alexandre Cloutier a insisté pour que Philippe Couillard prenne la parole, mais il ne l'a pas fait.

Richard Hébert pas content

Cet hermétisme exaspère le maire Richard Hébert qui prépare un coup d'éclat.

«Nous n'acceptons pas la décision de Monsieur Barrette. On prépare quelque chose. Lundi, on va sortir», s'est-il contenté de répondre dans un échange de message texte.

Par ailleurs, le CIUSS Saguenay-Lac-Saint-Jean n'a pas reçu de directive pour modifier la formation du conseil d'administration.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer