L'opposition n'affaiblira pas Lebel

Les maires du Lac-Saint-Jean ne jugent pas que... (Photo Presse Canadienne)

Agrandir

Les maires du Lac-Saint-Jean ne jugent pas que la circonscription est affaiblie depuis que le député Denis Lebel se retrouve dans l'opposition.

Photo Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Les maires du Lac-Saint-Jean ne jugent pas que la circonscription est affaiblie depuis que le député Denis Lebel se retrouve dans l'opposition.

«J'y vois une certaine forme d'avantage. Denis Lebel a une grande connaissance des dossiers et connaît très bien l'appareil fédéral. Il sera en mesure de cogner aux bonnes portes pour faire avancer les dossiers importants. Les choses qu'il a mises en place notamment pour la forêt et la diversification devraient rester. Il est assez diplomate pour négocier avec le parti libéral», a estimé hier le maire de Saint-Félicien Gilles Potvin.

«Monsieur Lebel, quand il était ministre, avait une très grande influence notamment avec monsieur Harper. C'est certain que maintenant qu'il est dans l'opposition il faudra travailler plus fort et être plus patient pour faire avancer nos dossiers. Monsieur Lebel a toujours été présent et très travaillant. Il a fait de belles choses pour Alma comme pour l'usine d'extrusion. Je suis convaincu qu'il mettra autant d'ardeur même s'il se retrouve dans l'opposition», a mentionné le maire d'Alma Marc Asselin.

«Je suis satisfait que nous puissions compter encore sur Denis Lebel. Les conservateurs vont représenter une opposition forte qui devrait nous aider pour la défense de nos dossiers, pense pour sa part le maire de Dolbeau-Mistassini, Richard Hébert. Je suis surpris que le gouvernement libéral soit majoritaire, mais je ne crains pas pour notre avenir. Monsieur Lebel sera en mesure de bien faire avancer nos dossiers.»

«Ça démontre que monsieur Lebel est aimé de la population. Il faut être très fort pour passer à travers une telle vague, en plus de l'appel au vote stratégique des syndicats. Sa connaissance des dossiers va être encore bonne pour nous. Ce que j'espère, c'est que le député libéral Denis Lemieux soit nommé ministre. Depuis Benoit Bouchard, nous sommes habitués à avoir des ministres fédéraux dans la région», a mentionné le préfet de la MRC Maria-Chapdeleine, Jean-Pierre Boivin.

«Tant qu'avoir un député dans l'opposition aussi bien avoir un homme d'expérience comme Denis Lebel! Comme les municipalités n'ont pas beaucoup de dossiers à traiter avec le fédéral, je ne crois pas que ça va changer bien des choses. Ce qui me réjouit cependant, c'est de voir arriver un premier ministre et de jeunes députés qui semblent vouloir faire de la politique autrement», a pour sa part déclaré le maire de Roberval, Guy Larouche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer