Darcy Molstad visite quatre écoles

Le commandant de la Base de Bagotville, le...

Agrandir

Le commandant de la Base de Bagotville, le colonel Darcy Molstad, a distribué des chèques de 7767$ à quatre écoles du Saguenay, mardi. Les montants ont été amassés par les deux équipes de la base lors de la dernière édition du Grand défi Pierre Lavoie.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

L'équipe de la Base de Bagotville a amassé plus de 31 000$ au Grand défi Pierre Lavoie
Ce n'est pas tous les jours qu'un haut gradé militaire a la chance de délaisser son rôle stratégique pour retrouver temporairement son coeur d'enfant. C'est précisément ce que le commandant de la Base de Bagotville, le colonel Darcy Molstad, a fait avec bonheur, mardi, en visitant quatre écoles de Saguenay pour distribuer des chèques.

Les montants ont été amassés par les deux équipes de la 3e Escadre lors de la dernière édition du Grand défi Pierre Lavoie (GDPL). La base avait choisi de parrainer les écoles primaires Saint-Félix-d'Otis, Antoine-de-Saint-Exupéry (Chicoutimi), Sacré-Coeur (Jonquière) et Saint-Ambroise, compte tenu de leur indice de défavorisation ou de leurs besoins criants en matière d'équipement. Arborant les couleurs de l'équipe, les athlètes et leur chef de mission, André Mimeault, ont effectué la tournée des écoles en compagnie du commandant et ont levé le voile sur les sommes amassées. Chaque établissement a reçu 7767 $. L'argent sera utilisé par les directions pour acheter du matériel ou mettre en place des activités sportives.

« Je suis un athlète. Je l'étais quand j'étais petit aussi. Le meilleur cadeau que mes parents m'ont donné, c'est me permettre de faire du sport », a indiqué le colonel Molstad, un ex-champion de saut à la perche. Le militaire, qui est père de deux enfants, a également confié aux jeunes de l'école Antoine-de-Saint-Exupéry que le sport occupe toujours une place importante dans son quotidien.

« Encore aujourd'hui, je fais entre 20 et 40 kilomètres de course par semaine. Je joue au hockey et au basketball avec mon fils », a-t-il exprimé, devant des écoliers aux yeux écarquillés, peu habitués de voir un pilote de CF-18 en tenue de vol s'adresser à eux.

EXIGEANT

Darcy Molstad leur a expliqué ce qui a motivé son choix de carrière et pourquoi il souhaitait « faire quelque chose de très exigeant physiquement et mentalement ». Les élèves ont vite compris l'importance d'être en bonne forme physique pour diriger un avion de chasse.

« Je pèse 190 livres. Dans l'avion, avec la force G, des fois, je peux peser l'équivalent de 1400 livres. Il faut être en forme pour tenir les commandes », a imagé le commandant, visiblement à l'aise devant son jeune auditoire.

Avant de remonter à bord de l'autobus en direction de Jonquière, où les porte-étendards de la base allaient faire d'autres heureux, le grand patron de Bagotville a confié qu'il aimerait participer au GDPL l'an prochain.

« Aujourd'hui, je remets des chèques, mais je n'ai pas pédalé pour ça. J'aimerais le faire et m'impliquer personnellement là-dedans. C'est une activité que j'aimerais diriger parce qu'elle correspond à mon objectif d'être un leader », a signifié le pilote, qui croit que l'initiative de Pierre Lavoie s'est transformée en un véritable modèle de vie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer